• L'âne a brait

    Yves Barré

    Dessin du 4 novembre 2020
    encre de Chine et acrylique sur papier, 39 x 26,5 cm

    Aux USA, grand pays d'Amérique du nord, les Démocrates prêtent à l'âne des qualités d'humilité, de ruse et de courage quand les Républicains le voient têtu et risible. Têtu et risible ! ça me fait penser à quelqu'un.*

    Afin qu'on reconnaisse un âne dans le sujet bleu ci-contre, j'invite à porter attention à la longueur des oreilles, à celle de la queue (cette chose qui semble flotter dans l'air) et, bien que toutes les dents ne soient pas représentées, à la remarquable barre (là où viendrait reposer le mors si on attelait). Pour le reste, disons qu'on aperçoit un éléphant.

     

    * J'écris ça, j'écris rien.

    « Merci pour les chocolatsCommémoration »

  • Commentaires

    1
    Lundi 9 Novembre 2020 à 06:28

    Merci, Yves, pour ces deux "révélations" :

    1)  La conjugaison du verbe "braire" révèle bien des surprises !...

    2) La de Ségur a dû souffrir pour écrire "Les mémoires d'un âne" sans donner la parole au narrateur...

     

      • Lundi 9 Novembre 2020 à 22:07

        1. Et l'âne de l'île à culotte de Ré bien plus encore : l'âne à braies a brait.

        2. La comtesse ne manquait pas de ressources.

         

    2
    Lundi 9 Novembre 2020 à 07:05

    il a encore du son 

      • Lundi 9 Novembre 2020 à 22:08

        L'animal a du coffre.

    3
    Lundi 9 Novembre 2020 à 11:35

    Jean-Louis Fournier : merci mon chien un bel hommage aux animaux (dont l'âne) pour rire et pleurer (avec sa chatte Artdéco)

    signé : merci qui ? 

      • Lundi 9 Novembre 2020 à 22:10

        Ainsi l'âne rit !

    4
    Lundi 9 Novembre 2020 à 11:48

    Terrible méprise, si ce n'est la longueur de la queue, j'avais pris ton âne pour un lapin. Le trait se discipline un peu. Pas comme l'autre, j'dis ça, j'dis rien…

      • Lundi 9 Novembre 2020 à 22:14

        De la nécessité de l'appareil critique ;-)

    5
    yannick
    Lundi 9 Novembre 2020 à 17:11

    Le 4 novembre, c'était les 65 ans d'Annie. Je comprends pas pourquoi ça t'a secoué autant !

      • Lundi 9 Novembre 2020 à 22:18

        Je m'empresse de lui offrir une fleur. Il y a aussi un cheval, mais il a tant insisté pour être sur l'image !

        Le cheval et la tulipe sauvage

        Le cheval et la tulipe sauvage, 2009, acrylique sur papier peint, 40 x 40 cm

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :