• L'enfance de l'art

    Longtemps, avec le Chasseur français*, mon idéal de maison a été le pavillon à un étage, escalier extérieur, garage en sous-sol, toit à quatre pentes.

    Le jeune auteur de la maison ci-dessous fait preuve de plus d'imagination. Et il y a du feu dans la cheminée.

     

    Maison

    École maternelle Roland, Flers – 2011

     

     

    * Réalisation d'un passionné : les années complètes du Chasseur français 1950, 51, 52, en ligne. Dans chaque numéro, la description et les plans d'une maison par un architecte.

    « Plus kitsch ? Prends une cerisePeuple souverain »

  • Commentaires

    1
    Dimanche 25 Mai 2014 à 08:10

    "Dans ma maison qui n'est pas ma maison tu viendras..."

    2
    Dimanche 25 Mai 2014 à 08:17

    le rose fluo est toujours présent, à croire que cette couleur règne à travers tous les âges.

    signé : hard déco

    3
    K
    Dimanche 25 Mai 2014 à 15:59

    L'enfance de l'art existe-elle chez le porcelet ?

    4
    Dimanche 25 Mai 2014 à 22:44

    C'est une invitation ?

    5
    Dimanche 25 Mai 2014 à 22:45

    C'est pour que la maison soit visible dans la nuit.

    6
    Dimanche 25 Mai 2014 à 22:49

    Je ne les ai lues que beaucoup plus tard. Sans autre nécessité que la recherche de perles chez les rédacteurs ou rédactrices.

     

    7
    Dimanche 25 Mai 2014 à 22:54

    Oui. Il a même une fameuse palette.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    8
    jh le
    Jeudi 7 Août 2014 à 17:25

    J'ai appris à lire dans le Chasseur français auquel mes parents étaient abonnés, mais irrésistiblement j'étais attiré par les nombreuses pages d'annonces matrimoniales qui m'ouvraient de vastes horizons sur des mondes inconnus, nourissaient mes rêveries et mes interrogations... Ah ! Toutes ces vraies jeunes filles, la trentaine, la quarantaine, avec de beaux héritages qui voulaient rencontrer des messieurs possèdant de la terre.... C'était quoi une vraie jeune fille ? Que de mystères...   Mais je ne me souviens pas du tout des plans de maisons. Etonnant non ? C'était peut-être déjà mes gênes ? N'est ce pas Docteur!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :