• L'hallali du lilas


    Ô le frisson des falbalas,
    Le bruissement des brocatelles,
    La lassitude des lilas,
    La vanité des bagatelles !

       
    Stuart Merrill *


    Le titre de l'article est un clin d'œil à Joël Sadeler qui sonne cet hallali dans le Bocage et les Saisons.**

     * Premier et dernier quatrain du poème Fête au parc, dans les Gammes (vers), Vanier, Paris, 1887.
    ** Le Bocage et les Saisons, suivi de Anatomie des villages, Cahiers de poésie verte, 1992.

    « Clin d'œil14 cordes »

  • Commentaires

    1
    Vendredi 9 Mai 2008 à 08:32
    Stuart Merrill avait peut-être lu cet extrait de notre bon Hugo :
    ".../...Les vrais arbres du parc, les sorbiers, les lilas,
    Les ébéniers qu'avril charge de falbalas,
    De leur sève embaumée exhalant les délices,
    Semblaient se divertir à faire les coulisses../... "

    (La Fête chez Thérèse - Les Contemplations - Livre I Aurore, 22)

    Quant aux fleurs pour Joël, ce sont sûrement des lilas doubles...
    2
    Vendredi 9 Mai 2008 à 08:45
    " Foutre, j'en ai soupé des choux fermentescibles que boulotte l'échassier dans la dépression." dit sensiblement la même chose, mais pas tout à fait.
    3
    Vendredi 9 Mai 2008 à 08:49
    Ah, l'alexandrin !
    4
    Vendredi 9 Mai 2008 à 13:19
    Halalli Ah ! lala ! le lilas ..
     LIZAGRECE
    5
    Vendredi 9 Mai 2008 à 14:58
    Falbalas, quel beau film !
    6
    Vendredi 9 Mai 2008 à 18:30
    excellente contrepètrie !
    7
    Samedi 10 Mai 2008 à 16:48
    Tu es en train de récrire le poème de Joël Sadeler.

    8
    Samedi 10 Mai 2008 à 16:49
    Bonbons, caramels, esquimaux...
    9
    Samedi 10 Mai 2008 à 16:51
    Merci Joël !
    10
    Anne Onim
    Jeudi 7 Août 2014 à 18:41
    Oh là là! Je suis lasse des brocolis que grappille le courlis dans les alizés.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :