• Yves Barré

     

    Carnet de croquis, 2019

     

    « Le chameau est l'animal le plus fier de la création : il l'est même de sa bosse.»*

    Un jour de fatigue et de scepticisme, Ramón Gómez de la Serna, écrivain fécond (1888-1963), a créé la greguería, qu'il définit ainsi : humour + métaphore ou encore l'une de [ses] cendres quotidiennes, œillet sur le mur.
    En voici deux :
    « Il était si poli qu'il lui arrivait de saluer les arbres.»
    « Ce que la bicyclette a de plus beau, c'est son ombre.»*

     

    * Greguerías, éditions Cent pages, 2005
    Automoribundia (1888-1948), éditions La Table ronde, 2020.
    Une autobiographie (1040 pages !)

     

     


    6 commentaires
  • Yves Barré

     

    Sorti de la presse à platine FL de l'Atelier de Groutel,
    le tout nouveau Choisi n° 48.
    Questions d'amour, de David Dumortier,
    56 pages que j'ai illustrées de quelques linos.

    Choisi n° 48


    8 commentaires
  • FrontispiceAgendada 3

     Dernière Ficelle, toute fraîche cousue par Vincent Rougier.

    Troisième volet de l'Agendada de Werner Lambersy. Les aphorismes traitent, cette fois, de l'amour et de ce qui pourrait lui ressembler.

    Poète considéré comme une voix majeure de la littérature francophone, Werner Lambersy nous régale de ses courts  propos  parfois  déroutants,  impertinents, qui libèrent notre esprit encombré par les suscitudes – on n'est pas ennemi du néologisme ! – et absurdités rencontrées au quotidien.

    Je l'illustre avec spontanéité  de quelques frontispices et d'une linogravure originale (dixit l'éditeur).

    Vous ne savez pas ce qu'est un frontispice* ?

    Frontispice

    Werner Lambersy, L'Agendada 3, éditions Vincent Rougier, broché cousu, couverture à 3 rabats, 28 pages, 15 x 10,5 cm, tirage courant : 11 €
    Franco de port, Rougier V. éditions, Les Forettes, route de la Trappe, 61380 SOLIGNY LA TRAPPE

     

    * Décidément je n'arrive pas à prononcer ce mot.


    10 commentaires
  • Pendant le confinement, la poésie continue sa route, en vers et contre tout.

    Sur les ondes de Radio Grand Ciel*, Louis Dubost rendra compte de deux de mes recueils : Quasi-poèmes et Pas tout à fait mais presque**, dans l'émission la Route inconnue, magazine de poésie contemporaine.

    Un quasi-poème extrait, son illustration itou, de Pas tout à fait mais presque :

     

     Yves Barré

     

    Là où Victor Hugo n’est jamais venu

                                 à Jean-Claude Touzeil

     

    À la fenêtre du champ voisin
    chaque matin le poète
    avait habitude
    de faire le poirier.

    Un jour de ciel bas
    il s’est mis en chemin
    pieds au plafond du nuage.

     

     

     



    * Radio associative chrétienne (– Non ? – Si !), développe une programmation généraliste à dimension départementale (Eure-et-Loir). La revue Décharge est partenaire de l'émission La Route inconnue.
    Passage à l'antenne !es samedi 28 novembre, à 12 h  et dimanche 29 novembre, à 20 h.
    Louis Dubost a été l'éditeur du Dé bleu, puis de L'Idée bleue.
    ** Quasi-poèmes, éd. Décharge et Gros Textes ; Pas tout à fait mais presque, éd. Gros Textes


    18 commentaires
  •  

    AgendadaC'est la dernière Ficelle. Toute fraîche cousue par Vincent Rougier.

    Deuxième volet de l'Agendada de Werner Lambersy. Les aphorismes traitent, cette fois, de l'art – qui le souhaite y mettra majuscule.

    Poète considéré comme une voix majeure de la littérature francophone, Werner Lambersy nous régale de ses courts propos déroutants, voire impertinents.
    Je l'illustre avec spontanéité de culs-de-lampe et d'une lino­gravure (dixit l'éditeur).

    Des culs-de-lampe !... si j'avais su ?

     

    Yves Barré
    Les inspirés me gonflent. (WL)

    Yves Barré
    Il écrivit beaucoup d'œuvres, mais elles n'eurent jamais de chef (WL)

     

    Werner Lambersy, L'Agendada 2, éditions Vincent Rougier, broché cousu, 28 pages, 15 x 10,5 cm, présenté en enveloppe mail art, tirage courant : 11 €
    Franco de port, Rougier V. éditions, Les Forettes, route de la Trappe, 61380 SOLIGNY LA TRAPPE

     Yves Barré
    Le peintre médiocre voudra réussir croûte que croûte (WL)

     


    12 commentaires
  • Poèmes pour les ouvriers et les autresDécouvert chez le bouquiniste :
    Poèmes pour les ouvriers et les autres de Louis Rocher et Jacques Charpentreau.*

    Jacques Charpentreau (1928-2016) a été,  en particulier, un passeur inlassable de la poésie dans les écoles.
    Je découvre Louis Rocher (1927-1956). Robert Sabatier nous apprend qu'il était docker à Orly.**

    Les deux poèmes reproduits ci-après nous feront regretter sa trop rapide disparition.

    Sous l'échelle de l'avion,
    le vieux soutier regardait par les trous
    les cuisses d'une fille au manteau d'ocelot.
    J'ai vu sa femme,
    avec les mains comme du bois pourri
    et les jambes gonflées de varices :
    vingt-cinq ans debout pour laver les assiettes
    dans un restaurant premier choix.

                        *

    L'enfant qui fait rouler ses billes
    a dit :
    « J'ai pris une pâtée maison !»
    Et son partenaire de rire,
    son partenaire aux yeux de chrysanthème
    avec une petite lueur bleue,
    triste, triste déjà comme une peine d'homme ;
    puis il fait sauter une bille
    et dit :
    « Mon père à moi ne me bat plus ;
    sa machine lui a coupé les mains.»

     

    *  Les Éditions ouvrières, 1955
    ** Robert Sabatier, La Poésie du XXe siècle, Albin Michel, 1988


    13 commentaires
  • Jacques Renou

    Qu'est-ce ? Mais qu'est-ce ?
    Du Jus 2 mots. Oyez-vous ? Voyez-vous le jeu de mots ?
    Et à qui doit-on ce jus de typo ?
    À Jacques Renou, dans son atelier de Groutel. Qui nous livre une quinzaine de cartes dans un emboîtage ajusté et seyant. Cartes – postales, si on souhaite les faire voyager – imprimées sur un papier confectionné par ses soins. Deux linogravures de Jean-François Hémery complètent l'ensemble.
    Qu'y lit-on ?*
    Le verbe de Wolfragin, appuyé sur sa béquille initiale.
    « Ici, le D pare, le D règle, le D perle, le D double, le D joue, le D prime »
    Et raffinement de lecteur : la rencontre improbable avec ce qui reste des colonnes étroites des coupures de journaux du fond d'image.
    Sur ma carte "Ici le f" (ci-dessus) :
    « ? Les ordures / es contiennent / ets recyclables / père que cette / e diminuer le / traitement des / / lucides de con / déjà distribués / »

     

    * J'en connais un qui, à ce moment du récit, sortirait le litron.


    12 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique