• Je n'entends rien à la corrida, mais les articles de Zocato, envoyé spécial de Sud-Ouest à la féria de Séville, sont un régal.

    Un extrait pour partager – Le Cid, dont il est fait mention, n'est pas l'assassin de papa*, mais Manuel Jésus "El Cid", toréador.

    « Le Cid (rouge à lèvres de Marylin et or) a encore gâché un toro suave sur l’axe de la priorité. Ses derniers fans lui sauveront un derechazo mais tout le reste partira à la panière. [...] Le pire, c’est quand le Cid sort des séries en croyant avoir peint la Joconde.»

    Ou encore – cette fois, on parle du toro. « Un toro comme on les aime ici, inlassable, allègre, dévorant la muleta avec un appétit de passager clandestin.»

     

    Toro

    Corrida, 1998 ?, acrylique sur carton, 37 x 33 cm

     

     

    * Georges Fourest, Le Cid (« Dieu ! soupire à part soi la plaintive Chimène / Qu'il est joli garçon l'assassin de papa.»)


    8 commentaires
  • Donner à Voir

    éditions Donner à Voir, collection Tango

     

    Il y a comme un air de fête chez Donner à Voir, un air d'accordéon... Deux opuscules sortent coup sur coup, dans la collection Tango :

    Une et plusieurs, d'Amandine Marembert, encres de Valérie Finder ;

    Haïkus d'eau, de Paul Bergèse, gravures de Titi Bergèse.

    Les deux ouvrages sont remarquables par l'étroit rapport établi entre qui écrit et qui dessine.

    Dans Une et plusieurs, les poèmes sont un rêverie sur les dessins de Valérie Linder. Les mots illustrent les images.

    Par manque d'attention ou précipitation, la perfection du rapport texte/image pourrait échapper dans Haïkus d'eau. Il suffit pourtant d'associer au déroulement de courbes et de sillons de la gravure, les mots eau, goutte, lune, océan, hirondelle, ciel, soleil, source, vent, vol... pour que le lecteur – voyeur – se sente en terrain connu, donne sens à l'image abstraite, y voie : eau, goutte, lune, océan, hirondelle... Ces mots sont  simplement sortis des haïkus de Paul Bergèse.

    – Et la poésie dans tout ça ?

    – Allez-y lire ! Un extrait toutefois. Pour votre plaisir.

     

    Il tourne en rond

    Dans la pupille du chat

    Le poisson rouge

     

    Et le premier qui dit que ça ne tourne pas en rond dans l'image ne gagne rien ni mon estime !


    16 commentaires
  • aux hystériques de tout poil

     

    Bâillement...

     Une citation, rien que pour vous faire rager derrière l'écran. Extraite de La meilleure façon de parler aux filles*, livre pour enfants.

    « Il faut que tu saches que les filles aiment décider de tout et ont généralement le dernier mot. Si tu comprends cela dès maintenant, ça te rendra la vie plus facile.»

    – Tu sors la phrase de son contexte. Peut-être faut-il y lire un second degré ?

    – Second degré, mon œil ! Page 21 : « Les jolies filles, c'est comme les portables qui doivent être sans cesse rechargés.»

    Autre extrait ?

     

     

     

    * Alec Greven, De La Martinière Jeunesse, 2010.

    L'auteur, qui aurait 9 ans selon l'éditeur, est présenté comme un jeune surdoué des rapports humains.

    Illustration : Bâillement hystérique, fin XIXe, site Rosalis


    12 commentaires
  • Décharge

    Pour un qui ne jette rien, Décharge n'est pas le mot le mieux adapté, mais c'est ainsi, j'aime pas gâcher. Le surplus de peinture trouve toujours une application*. Ici, sur une enveloppe de chez MM. Décharge, palefreniers du rêve et poètes en revue. On applaudit des deux mains et on ne manque pas l'I.D. n° 490 de Claude Vercey. En vedette : un Polder de 3e génération.

     

     

    * Noter avec quel soin extrême ce mot a été choisi parmi des milliers d'autres.


    14 commentaires
  • Poèmes pour sourigoler Les Carnets du dessert de lune publient ce mois-ci,  Poèmes pour sourigoler d’Alain Boudet.*

     

    Quand je serai petit, c’est avec Alain que j’aimerai apprendre le mot réconcilier, saisi dans son Poème pour réconcilier les nuages ; avec lui que j’aimerai apprendre le mot corosol, cueilli dans Poème des beaux gros mots.

    Et surtout, surtout, quand je serai petit, j’aimerai plus encore ma maîtresse quand elle nous apprendra en classe Poème des petits mots au bord des lèvres et que je me souviendrai, longtemps après, du bonheur d’être ensemble.

    Quant à Huguette Cormier, qui illustre avec légèreté le recueil, qu’est-ce qu’elle dessine bien les chats ! On dirait que c'est inné chez elle.

     

     

     

     

    * Alain Boudet, Poèmes pour sourigoler, illustrations Huguette Cormier, Les Carnets du dessert de lune, collection Laluneestlà, 2014 – 10 € chez l'éditeur, en librairie (déjà chez Récréalivres au Mans) ou, pour dédicace, chez l'auteur, Les Petits Étangs, 72210 Louplande (franco de port).


    8 commentaires
  • Jacques Brémond

     

    Je suis poursuivi par les canapés.

    – Bien fait pour toi, tu n'avais qu'à laisser la rime en paix*.

    Le dernier envoi de Jacques Brémond. Tentations. Pas l'axe du mal, mais Château d'Ax, la marque référence en matière de canapé.**

    Fallait-il que le postier*** s'en tamponnât le coquillard pour omettre d'oblitérer ces Marianne**** ?

    Le service public n'est plus ce qu'il était !

     

    – Et le livre dans tout ça ?

    – Je patiente avant d'ouvrir le paquet.

     

    Timbres

     

    * Voir les épisodes précédents (19 & 20 janvier).

    ** C'est la réclame qui le dit.

    *** On me dit que ce postier est une postière.

    **** La nouvelle Marianne des timbres postaux est une Femen, Le Figaro, 15.07.13


    8 commentaires
  • Kuu

     

    Ivan Sigg et Éric Meyer marquent une pause. C'est le dernier envoi de la revue KUU.

    Elle va nous manquer, c'est sûr.

    Les auteurs en parlent toujours avec chaleur : « KUU c’est de l’humain, de l’engagement, des rencontres, des grands moments de joies, des rires, mais aussi des confrontations, des discussions, parfois des désillusions et des difficultés...»

    Sur Ahoui, KUU apparaît sur ces pages :

     

    Kuu    Kuu


    10 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique