• Les dinosaures ont disparu, la connerie pas encore.

    CharliePendant la marche républicaine, au Mans, le 10 janvier.

     

    Claude Vercey* : « Le plus simple, et au final le plus évident : continuer de faire avec passion ce que nous avons choisi d’accomplir, faire ce que nous savons faire. Allez, on continue...»

    Jean-Christophe Pucek** : « À vous tous qui faites primer une foi bien souvent abâtardie, quel que soit le dieu que vous prétendez prier, sur le respect de la loi républicaine ou de la vie même, je veux dire que, la nausée surmontée, vous me donnez l’envie d’aller encore plus chez mon libraire ou à la bibliothèque, de m’attarder dans les musées, de m’asseoir dans une salle de concert, de poser un disque sur ma platine.»

    Après la marche, je continue, passe en librairie, en ressors avec :

    « Le Livre de ton âme

    Tu ne sais plus où te cacher, comment leur faire comprendre qu'il faut
    qu'ils arrêtent maintenant de toucher avec leurs doigts gras
    le livre de ton âme, pur, ensoleillé, miraculeusement non encore
    corné, champ de blé en herbe non encore parcouru
    par les noirs corbeaux, les perdrix grises de leurs pensées...»

    Laurent Cennamo, À celui qui fut pendu par les pieds, éd. La Dogana

    *

    « nous existerons, aussi petits qu'un peu de pollen dans la tourbe,
    comme un peu de virus dans les os, peut-être comme hélodide,
    peut-être comme un peu de trèfle blanc, vesce, un peu de camomille
    exilée au paradis reperdu [...] »

    Inger Christensen, Alphabet, traduction J. & K. Poulsen, Ypsilon éditeur

    *

    « [Victor Hugo]

    Loin des prêtres, hiboux que la lumière effare,
    Loin des tyrans, vautours châtrant l'humanité,
    Le poète géant se dresse comme un phare
    Éclairant l'univers avec la vérité.»

    Maurice Rollinat, Le Cabinet secret - Pièces érotiques et politiques inédites, éd. du Sandre

     

     * Revue Décharge, 8.01.15
    ** Wunderkammern, trouvailles pour esprits curieux, 10.01.15

    « RefaireOuaf (bis) »

  • Commentaires

    1
    Yannick
    Lundi 12 Janvier 2015 à 05:19

    Agir et que ces mots nous deviennent langage courant...

    2
    Lundi 12 Janvier 2015 à 06:54
    3
    Lundi 12 Janvier 2015 à 07:03

    Il faudrait maintenant que ce "sursaut d'amour" (cf. Joann Sfar) donne naissance à une autre façon de vivre ensemble...

    4
    Lundi 12 Janvier 2015 à 09:35

    la parole poésie est acte de pensée dans sa propre pensée avant d'aller vers celle des autres.

    signé : je dis

    5
    jhm
    Lundi 12 Janvier 2015 à 10:10

    Quelle belle photo tu as réussie, la foule, l'anonymat, le bleu, le blanc le rouge et ce qui tient le plus au coeur de chacun, pour ce petit bonhomme son dinosaure....    

    6
    Martine
    Lundi 12 Janvier 2015 à 10:43

    samedi,je suivais une maman,son bébé dans les bras.....doudou à la main......le doudou tombe....très vite ramassé et redonné......un petit bonheur quil fallait protéger.....

    7
    La dame de H.Savoie
    Lundi 12 Janvier 2015 à 22:24

    Oui, un bel élan de fraternité. Mais il faudrait changer d'hymne national.

    8
    K
    Mardi 13 Janvier 2015 à 20:35

    We are stardust

    We are golden

    We are billion-year-old carbon

    And we've got to get ourselves

    Back to the garden

    (Joni Mitchell)

    9
    Mardi 13 Janvier 2015 à 22:29

    @Yannick – "avec passion" !

    @Laurent – Ah ! Si on invite Georges !

    @Topa – Ça commence là, dans notre maison, notre rue, notre quartier, notre ville... et nous pourrons espérer ne plus voir de fillette exploser sur un marché au Nigéria.

    @thé âche – Redis-nous ça.

    @jhm – Les couleurs du drapeau ne me sont pas apparués au moment de la prise de vue. Je n'avais d'yeux que pour le jouet.

    @Martine – Tu mets tes pas dans ceux de Topa : "petit bonheur à protéger".

    @La dame de H. Savoie – Les paroles assurément.

    @K – Sauf si le retour au jardin se termine aussi mal.

     

    10
    Mercredi 14 Janvier 2015 à 08:16

    la parole poétique est acte de pensée d'abord dans sa propre sphère avant d'aller vers les autres, tout ça dans une dialectique qui se teinte de maïeutique je redis ?

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :