• Carte postale ancienne Alors elle lui dit, montrant du doigt le chou, et lui de répliquer.

     

    Cette scène champêtre m'inspire moult réflexions. Pour ne pas abuser de votre patience, je vous en livre seulement deux  :

    – À qui le dernier mot ? Et pourquoi ?

    – Est-ce vraiment dans les vieux choux qu'on fait les meilleures soupes ?


    17 commentaires
  • Manchots violonistes Miss Vera Ruth – vous ne l'avez sans doute pas oubliée (billet du 2 mars) – a fini par manger son violon en sucre. Ce qui lui a valu d'être admise à l'hôpital pour hyperglycémie.

    En lui rendant une visite amicale, j'ai découvert cette toile décorant le couloir du service diabétologie.

    Des manchots au violon : faudrait avoir deux jambes de bois pour ne pas danser la polka.


    12 commentaires
  • « En France, lorsqu'on vous coule en cuivre ou qu'on vous sculpte en chocolat, c'est que décidément vous êtes illustre », disait Victor Hugo*.

    Pensait-il à Miss Vera Ruth, jeune Moabite de ses amies, pâtissière et musicienne, que l'on voit ici avec son violon en sucre ?

     

    Ruth et son violon en sucre

    Gallica.bnf.fr

     

    * On ne croit pas Victor capable de tenir ces propos. Si. J'ai vérifié, après avoir lu dans Même Ousmane Sow a été petit (Béatrice Soulé, Le P'tit Jardin, 2009) : « En France, lorsqu'on vous coule en bronze ou qu'on vous sculpte en chocolat, c'est que décidément vous êtes illustre ». Victor Hugo coulait en cuivre (Théâtre en liberté, édition Ollendorff, 1911).


    6 commentaires
  • Source : gallica.bnf.fr

     

    Brève de salle d'attente :

    Allo... Allo... C'est quoi ton numéro de téléphone ?


    8 commentaires
  • Ce serait pendant de courtes vacances à Berne que Paul Klee aurait tracé ce portrait d'Albert Einstein. Les deux garçons avaient alors six ans. Anna Catharina Rosina Frick, la grand-mère de Paul, reconnut très tôt le génie de son petit-fils. Elle conserva nombre de ses premiers essais. Le peintre les regroupa par la suite dans un catalogue de dessins fantaisistes illustratifs.

    L'œuvre présentée est titrée au dos 1st1. Jeu de mots allemand sur le nom du jeune Albert. On est surpris qu'il tirât si jeune la langue.

     

    1st1 par Paul Klee


    10 commentaires
  • listecathy Si j'avais trouvé cette liste de commissions sur le parking d'Auchan, personne n'aurait trouvé à redire, mais là, c'est en pleine forêt qu'elle attendait que je lui porte attention. Admettons qu'elle est tombée d'une poche quand on en tirait un mouchoir – l'air est vif ces jours-ci et propre à faire du nez un morveux.

    Une lecture attentive montre qu'on a biffé les champignons. En forêt, facile, tu n'as qu'à te baisser !

    – On a encore trouvé des chanterelles, y a pas quinze jours.

    – En janvier ?

    – C'est ça ! Hein Simone ?

    Simone opine.

    – Bien cachés sous les feuilles. Mais, vous êtes le père de Charlotte ? On habite le même village. On l'aime, nous, notre p'tite Charlotte.

    Les enfants, c'est comme les champignons... un jour, ils deviennent la p'tite Charlotte des autres.

    Une lecture attentive – disais-je avant d'être interrompu par ce couple de promeneuses – montre qu'on a biffé les champignons dans la première colonne... pour les reporter dans la seconde.

    C'est qui le moins cher à la fin ?


    16 commentaires
  • Marcel & Marie Mes grands-parents ont entendu la Germaine Paris dire à son bonhomme : « Quand l'un de nous deux mourra, plante des arbres pour que j'aie des fruits.»

     

     

    Marie et Marcel, 21 avril 1925


    12 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique