• Chatte

     

    – Combien un chat a-t-il de poils ?

    – On ne peut pas te donner une réponse exacte, un chiffre comme 3 517 284 poils par chat. Il y a plusieurs périmètres qui entrent en compte. *

     

    * Yahoo ! Questions/Réponses


    18 commentaires
  • Yasmina Yasmina m'écrit. Pas la Yasmina que je connais. Une autre Yasmina. Voyance 100% gratuite !

     

    Elle voit l'avenir de notre couple.

    – T'entends ça maman ? En un tour de cartes, elle va le faire tout rose, l'avenir.

    – Mon œil* qu'elle voit l'avenir ! Elle est même pas foutue de connaître ton prénom !

     

     

    ** Maman, elle dit pas mon cul.

    – Depuis quand tu m'appelles maman ? Va plus durer très longtemps le couple !

     


    12 commentaires
  •  – L'âne et moi, on va faire un effet bœuf dans la crèche !

     

    gallica.bnf.fr

     

     

    * source document : Animaux apprivoisés de Mr Wingfield à Ampthill [enfant assis sur un cochon sellé] – gallica.bnf.fr


    22 commentaires
  • culot

    En haut, titre des Alpes mancelles libérées ; en bas, catalogue de l'Homme moderne

     

    En argot, la douille désigne le pognon.

    Demain, sur ce blog, comment transformer une fourchette en cuiller.

     

     

    *


    16 commentaires
  • Cavalier de l'Apocalypse

    Rik Poot, les Quatre Cavaliers de l'Apocalypse, bronze (détail) ; Brugge

     

    « Des femmes montent à cheval pour se polluer, leur selle étant tout à fait propre à produire des frottements préjudiciables à leur santé.
    Avec la machine à coudre et la bicyclette des dames provoquent le frottement des cuisses, ce qui les énerve et les épuise. [...] La bicyclette est surtout un auxiliaire commode de rendez-vous amoureux. Si tant de femmes et de filles chérissent la bécane, qu'elles appellent leur homme d'acier, c'est que cet instrument provoque de dangereux spasmes voluptueux, en développant chez elles la névrose.»

    C. Bouglé, Sécurité des sexes : fraudes, passions, amour, bonheur ; plus de contagion ni d'avortement, Paris,1915 (source : gallica.bnf.fr)


    14 commentaires
  • Liste de courses

     

    Un jour, je raconterai l'histoire d'un chaton né de père inconnu. Tout noir hormis une petite virgule blanche sur la gorge. Un mardi pluvieux d'octobre, n'ayant plus rien dans sa gamelle, il enfila l'escalier, franchit la porte de la chambre*, fit le tour des meubles, délaissa la chaise et le guéridon, avisa le pied du lit auquel il s'attaqua. Pied de lit verni acajou.

    S'il avait les canines assez solides pour entamer le bois, son petit estomac n'apprécia pas le vernis cellulosique. Et il vomit tout son rendu sur la moquette.

    – Chéri ! Voudrais-tu, avant de rentrer**, acheter du vinaigre blanc, des croquettes pour Gaspard – le chaton s'appelle Gaspard en hommage à la comtesse de Ségur*** – des sacs poubelles et un pied de lit verni acajou.

     

     

    * La chambre est à l'étage, la cuisine au rez-de-chaussée, les toilettes au fond du couloir. À gauche ou à droite ? Je ne me souviens plus, je n'ai pas eu besoin.

    ** Comme si cette précision était utile à la compréhension du récit.

    ***  On se demande bien pourquoi.


    13 commentaires
  • Main experteQuand je ne trouve pas un document numérisé sur le site de la BNF, je rends visite à Google Livres.

    Bonus pour cette dernière base, on peut identifier l'opératrice. Ici, la main de Simone Cappel, née Denys, sur une page vierge – c'est heureux ! – de l'Ode sur l'Érection de la société littéraire d'Arras en Académie royale, présentée le jour de la séance publique (1774), par Antoine-Alexandre-Joseph Gosse.


    12 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique