• Lisez-le, vous ne serez pas déchu

    À la demande générale, André Blanchard

    Vide-greniers de St-Symphorien – septembre 2013

     

     

    À la demande générale, André Blanchard André Blanchard tient des carnets.

    Il y note ses impressions de lecteur. Le livre, l'écrivain sont la matière de la plupart des billets. À la demande générale ouvre sur ces lignes :

    « C'est le nouveau logo de la hiérarchie, on ne peut plus dans l'air du temps, qu'on voit dans les brocantes et autres vide-greniers : sur les étals, bibelots et camelote ; par terre, en vrac comme si on avait vidé la poubelle, les livres.

    Devoir se mettre à genoux afin de fouiller parmi ces déchus revient à schématiser l'envie qui nous prend : demander pardon.

    Et en acheter, c'est l'être, pardonné.»*

     

    La photo est une mise en scène. Légère. J'ai simplement sorti le livre de ma musette pour le poser sur le premier étal du vide-greniers. Par un hasard qu'on rencontre peu, les déchus consignés dans cette valise ont un rapport étroit avec les carnets d'André Blanchard : Balzac – il faudra relire la Cousine Bette pour une « tonitruante tirade sur la finance » – ; Baudelaire dont « le poème déclenche une telle aura qu'il en devient d'essence divine » ; le Nouveau missel des dimanches pour « l'impression d'être à confesse, mais façon dominant : côté curé ». C'est une chronique du Canard enchaîné qui m'a permis de découvrir André Blanchard, voici quelques années – j'ai depuis dévoré tous ses carnets.

    Quant aux enjoliveurs, c'est pour enjoliver !

     

     

     

    * André Blanchard, À la demande générale, Le Dilettante, 14 mars 2013, 1515 exemplaires – L'auteur se soucie peu d'élargir son lectorat .

    « Paris gagnantVous étiez au courant ? »

  • Commentaires

    1
    Lundi 9 Septembre 2013 à 06:10

    Et rajouter " La promesse du gorille" de N'Kaloulou, un gars bien de chez nous !

    Le papotier agent de pub !

    2
    Lundi 9 Septembre 2013 à 07:04

    tu es un bon vendeur

    3
    Lundi 9 Septembre 2013 à 07:25

    Allons bon, tu devrais être du côté des vendeurs et pas de celui des acheteurs !...

    (C'est ce que j'entends parfois autour de moi...)

    4
    Lundi 9 Septembre 2013 à 09:32

    Lla lecture du missel peut entraîner quelque décheption.

    5
    Lundi 9 Septembre 2013 à 09:44

    C'est tout chaud sorti des presses des éditions l'Harmattan.

    6
    Lundi 9 Septembre 2013 à 09:47

    Et je n'ai pas parlé des attentions portées par l'auteur au chat Nougat, dont il raconte, dans ce carnet, la fin de vie.

    7
    Lundi 9 Septembre 2013 à 09:49

    Je me sens plutôt du côté des donneurs. Pas des donneurs de leçons ! Ils n'ont pas besoin de renfort.

    8
    Lundi 9 Septembre 2013 à 09:55

    Chais pas ! J'en ai trouvé, un jour sur un vide-greniers, un très beau par ses illustrations. À vrai dire, ce n'est pas un missel, mais un catéchisme.

    9
    Lundi 9 Septembre 2013 à 09:56

    les livres c'est du développement durable (de lapin). plutôt que donneur je préfère passeur.

    signé : un chaland.

    10
    Lundi 9 Septembre 2013 à 10:05

    Il faut pour cela un certain talent, mais tu as raison. Passeur convient tout à fait aux meilleurs livres.

    Je profite de l'occasion (sic) pour inviter à la rencontre des quelques passeurs de l'Iresuthe – revue et site, même si la mise à jour de ce dernier a pris un peu de retard (j'y bosse).

    11
    Lundi 9 Septembre 2013 à 11:18

     

    Quitte à enjoliver, tu aurais pu faire la roue.

    12
    Lundi 9 Septembre 2013 à 16:23

    Bien-sûr cela fait réfléchir sur la destinée des livre que l'on écrit. On écrit pour être lu, mais après que deviennent les livres ? Si nous le savions nous prendrions une bonne leçon de modestie...

    13
    Lundi 9 Septembre 2013 à 21:26

    Et paon !

    14
    Lundi 9 Septembre 2013 à 21:36

    Dans cet exemple, on est dans le meilleur des cas : le livre a été lu !

    15
    Mardi 1er Octobre 2013 à 14:39

    Je note : André Blanchard.

    Je vais le noter ailleurs...

    16
    Mardi 1er Octobre 2013 à 21:42

    C'est un ton qui me plaît.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :