• Maison Matoupala

    Maison Matoupala On me demande parfois d'où me viennent ces idées sans cesse renouvelées :
    – D'où te viennent ces idées sans cesse renouvelées ?
    À quoi je réponds que je n'en ai souvent pas la moindre idée.
    – Je n'en ai souvent pas la moindre... idée.

    Parfois si.

    Ce projet de sculpture – feuilles de journaux empilées et collées – est né alors que je regardais le spectacle de danse de – l'excellente – compagnie Matoupala. Au moment précis où  danseur et danseuses projettent des papiers déchirés dans un discret nuage de poussière.

    source : Matoupala
    « Ça ? Un chat ?De circonstance »

  • Commentaires

    1
    Mardi 31 Mars 2009 à 06:21
    Avec toute la paperasse qui va finir par nous étouffer, on pourrait faire des milliers de sculptures ... et peut-être même des centaines de vraies maisons ...
    2
    Mardi 31 Mars 2009 à 10:30
    Le nuage de poussière a intérêt à se faire discret, il y va de sa survie...
    3
    Mardi 31 Mars 2009 à 10:37
    Et l'hiver, ils sont en bois, écrivait Jules Renard.
    4
    Mardi 31 Mars 2009 à 10:38
    Pirouette, cacahuète...
    5
    Mardi 31 Mars 2009 à 10:55
    Ton commentaire traduit très précisément la nature du nuage de poussière. Ni sournois – certain nuage radioactif –, ni inconvenant – au bord de la piste du Paris-Dakar –, ni métaphorique – nuage de lait...
    J'ai été tenté par fugace, qui m'a semblé trop mettre l'accent sur la durée. Quoiqu'il ne dure pas. Discret a eu ma préférence : pas indispensable, mais présent. Soupçon de parfum ajouté au plat.

    6
    Mardi 31 Mars 2009 à 16:14
    Des arêtes de poissons !
    7
    Vendredi 3 Avril 2009 à 21:30
    "Les p'tits papiers" de la chanteuse auraient-ils été récupérés par les danseuses ?
    8
    Samedi 4 Avril 2009 à 01:09
    Recyclage !
    9
    Hector San malo
    Jeudi 7 Août 2014 à 18:30
    T'as raison, faut mettre de l'ordre sur ces photos où les gens s'amusent à jouer les arbres qui veulent coller des feuilles..
    Faut leur dire : les arbres s'en foutent des feuilles, ils en changent tous les ans..

    Hector san Malo
    10
    André
    Jeudi 7 Août 2014 à 18:30
    Hier le chat rond ... aujourd'hui le matou pas là... demain?
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :