• Mémoire prodige

    Holbein

     

    Élève de l'école des arts décoratifs, Alphonse Legros est envoyé au musée du Louvre pour copier Érasme, tableau de Hans Holbein.
    N'ayant ce jour-là que ses deux mains gauches et incapable de dresser son chevalet, le jeune Alphonse décide d'apprendre par cœur le tableau.
    De retour à l'atelier, il reproduit, de mémoire, le portrait d'Érasme, avec une remarquable précision.

     

    Sources :
    Françoise Gauquelin, Développer sa mémoire, méthode Richaudeau, Retz, 1989
    Érasme, Hans Holbein, musée du Louvre (site Joconde)

    « Venu en voisinElle n'attend pas dit-on. »

  • Commentaires

    1
    Jeudi 8 Juillet à 05:20

    - On dirait vraiment Didier, nom d'un chien !...

      • Jeudi 8 Juillet à 23:15

        Il a du chien, sans aucun doute.

    2
    yannick
    Jeudi 8 Juillet à 10:25

    Ce détour vaut le détour !

      • Jeudi 8 Juillet à 23:19

        Le détour... figure de substitution ?

    3
    Jeudi 8 Juillet à 10:52

    C'était avant la photo et le portable aurait on perdu quelque dons ?

    signé : doigté 

      • Jeudi 8 Juillet à 23:24

        Mémoire exceptionnelle.

    4
    Jeudi 8 Juillet à 17:36

    LUI, vibrant devant un grand Gauguin – Ah, qu'est-ce que j'aimerais avoir ça à la maison...

    ELLE – Si tu crois que j'ai le temps de peindre...!

      • Jeudi 8 Juillet à 23:26

        Plutôt qu'un Gauguin, il pourrait choisir un Klein. À condition de trouver le bon marchand de couleurs.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :