• Moi, dans le genre, je suis neutre

    En 1676 déjà, Monsieur Ménage se demande s'il faut dire, en parlant d'une femme, Poëte ou Poëtesse ; Philosophe ou Philosophesse ; propriétaire ou propiétairesse ; dépositaire ou dépositairesse.
    Il donne son sentiment :
       Pour moi, je dirois aussi plustost Mademoiselle de Gournay est Poëte, que Mademoiselle de Gournay est poëtesse ; La Reine d'Ecosse se mesloit d'estre Poëte, que la Reine d'Ecosse se mesloit d'estre Poëtesse. Mais je dirois plustost la Poëtesse Sapho & la Poëtesse de Gournay, que la Poëte Sapho & la Poëte de Gournay. Et je dirois aussi plustost une Poëtesse qu'une Poëte. Mais comme ces mots de Poëtesse & de Poëte au féminin ne sont pas usitez, il est bon de les éviter
       Pour ce qui est du mot de Philosophe au genre féminin, il est suffisamment usité, pour ne point faire difficulté à s'en servir.
       Il faut dire, au féminin, propriétaire & dépositaire, & non pas propriétairesse & dépositairesse.*

    Adam & Eve
    Agence TBWA – Apple - Avant - Pendant - Après :
    "Adam et Ève" par Adriaen van der Werff (1711) ; "La Chambre d'écoute" par René Magritte (1958)
    Image à retrouver ici.

    * Observations de Monsieur Ménage sur la langue françoise, 1686
    Mademoiselle de Gournay est aussi l'auteure d'un essai hors du temps : Égalité des hommes et des femmes (gallica.bnf.fr)

    « Dans les terriersLumière du matin »

  • Commentaires

    1
    Mercredi 15 Novembre à 06:13

    Monsieur Ménage est un bon gars, mais il a quand même une fâcheuse tendance à sodomiser les diptères...

      • Mercredi 15 Novembre à 08:06

        En son temps, on n'avait pas la télé pour meubler les salons et les soirées.

    2
    yannick
    Mercredi 15 Novembre à 06:24

    Quand apprenant la règle commune, une petite fille s'exclame " Mais alors, je n'existe pas". Elle y a de s'interroger.

      • Mercredi 15 Novembre à 08:13

        C'est la justification de la règle d'accord – ou sa présentation – qui est perverse.  On pourrait s'accorder sur cet énoncé : quand le sujet comporte des éléments des deux genres, il devient neutre...

    3
    Mercredi 15 Novembre à 06:48

    il ne faut pas mettre du sexe partout ., la vie je la détexte

      • Mercredi 15 Novembre à 08:14

        Ne pas mettre du sexe partout : il y a des endroits pour ça !

    4
    Mercredi 15 Novembre à 12:18

    et une pomme pourquoi pas un pomme ? hein René ? il y a le naturel et le surnaturel ....

    signé : il revient au trot

      • Mercredi 15 Novembre à 21:38

        C'est vrai ça. Pourquoi pas le pomme de la rosoir ?

    5
    Mercredi 15 Novembre à 12:49
    Cristophe
    Si j'avais quelque chose à ajouter à ce billet, je serais commentatriceur.
      • Mercredi 15 Novembre à 21:40

        Ou commentatrifrère.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :