• Non et pas seulement non mais

    Tripotées, les fesses gardent cuisant souvenir.

    Yves Barré

    À force d'avoir 38, 2020, acrylique sur toile, 20 x 20 cm

    « MétonymiePopotins qui me poursuivent »

  • Commentaires

    1
    Lundi 25 Mai à 07:29

    Davantage d'avantages avantage davantage. (Bobby Lapointe)

      • Lundi 25 Mai à 22:09

        Mamelles du destin !

    2
    yannick
    Lundi 25 Mai à 08:36

    Roméo et Juliette ? de fait, piégés dans ce désir là, ils en meurent.  

      • Lundi 25 Mai à 22:16

        Étonné que tu évoques Roméo et Juliette. À dire vrai, pas tant que ça ! Le tout premier croquis montrait le souvenir de la caresse d'un amant absent.. Pendant la réalisation du tableau, l'idée a évolué vers le souvenir d'une agression.

         

    3
    Lundi 25 Mai à 13:21

    une nouvelle série qui pointe

      • Lundi 25 Mai à 22:20

        Deux séries menées en parallèle, sans compter les à-côtés. Aujourd'hui, sur un tout autre thème, c'était tirages de linos, par exemple.

    4
    Rodger
    Lundi 25 Mai à 21:26

    Ah la belle callipyge!

    Ah le téton tendu!!

    Ah ces yeux de braise!!!

    Vous les avez vus, ses yeux?

     

      • Lundi 25 Mai à 22:31

        Callipyge, le joli mot !
        Souvenir du ravissement d'une jeune femme de ma connaissance, le jour où quelqu'un lui avait fait remarque qu'on pouvait  la gratifier du terme de callipyge.

    5
    Mardi 26 Mai à 08:13

    Le fruit défendu à portée de main...

    6
    Mardi 26 Mai à 11:18

    les bras m'en tombent ...

    signé : un unijambiste 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :