• Petits bonheurs quotidiens, les commentaires sont un divertissement rare. Et bien que certaines subtilités m'échappent parfois – la biche tire le rideau –, je m'efforce d'y répondre dans le même esprit. Quelques lecteurs assidus restent résolument muets. D'autres choisissent le canal du courriel ; cette communication privée reste, par définition, privée. C'est le cas du poème qui suit, qui m'a touché. J'ai néanmoins souhaité partager cette émotion. Avec l'accord de son auteure.


    Ses seins Je me laisse aller à vous dire...
    à vous
    peinture bleue si jolie
    et à vous
    mots de poète
    qui courez en dessous :

    Ce que je voudrais avoir
    encore
    la rondeur de mes deux terres.
    Celles
    d'avant le scalpel.

    Mo



    6 commentaires
  • Jean (l'astuce) Bertrand Je sais que quelques curieux se posent la question de quoi et comment est fait, Jean (l'astuce) Bertrand. Lié au secret professionnel qu'il exigea de son adjuvant de compagnie, je peux, néanmoins, fournir une photo de ce fou de bassin prise lors de l'une de ses chasses aux papillons, cet été...
    On le reconnaît à son chapeau (voir Lopin : chronique du Larzac), c'est bien lui. Je crois savoir qu'il traquait la guêpe poliste... à moins que cela soit la même mais maçonne... Il ne me dit pas tout !
    Jean (l'astuce) Bertrand
    Hector Sant Malo, fidèle parmi les fidèles

    2 commentaires
  • Blindée photo Maïette

    – C'est un teckel à poil ras ?
    – Non, c'est un chien blanc.

    12 commentaires
  • Jean (l'astuce) Bertrand enseigne la natation aux fourmis.
     
    L'élevage de ces hyménoptères, dépourvus d'ailes, requiert quelques qualités particulières que je vous révèle :
    La fourmi vit dans une fourmilière... enterrée, voire emboisée... Alors comment la traiter au jour ?
    Une cuvette bleue... de trois bassins constituée : par exemple une mangeoire à chat achetée chez Primo, route de Montans...
     
    photo J (l'a) B La cuvette bleue – photo J (l'a) B

    Y placer, délicatement quelques grammes de nourriture pour chat... laisser le soleil faire œuvre de maturation/pourrissement...
    Et là, alors là, la fourbe et si abusivement prétendue intelligente fourmi ne connaît plus que son instinct prédateur...
    Et là, la, les bestioles courrent à abdomen rabattu pour rejoindre la... piscine !
    Car vous l'avez remarqué, il s'agit bien d'une piscine, sans robot nettoyeur, sans cloture électrifiée... une vraie piscine !
    Alors vous allez chercher un pichet d'eau...
    Le résultat de cette expérience, très simple à réaliser, tend à prouver :
    1 – que la fourmi n'est pas si intelligente que ce qu'écrivent des auteurs de best-sellers.
    2 que la fourmi est vorace et dépourvue du minimum de qualité gastronomique.
    3 que les fourmis se prennent pour une "star", une étoile...
    4 que les fourmis ignorent tout de la natation synchronisée !
    À la fin de l'expérience, vous lavez au jet d'eau et vous pouvez redonner à manger à votre chat-quarium..
     
    Jean (l'astuce) Bertrand, spécialiste du piège à hyménoptère sans ailes

    8 commentaires
  • Dernier élément de la trilogie des libellules de Jean (l'astuce) Bertrand.*
     
    Il y a des moments où, moi-même, Jean (l'astuce) Bertrand, expert en nature de tout genre et en bavardage ad hoc, doit baisser la garde et s'infliger** le silence.
      Anax parthénope - photo J (l'a) B Anax parthénope – photo Jean (l'a) Bertrand

    L'anax parthénope, cette femelle en ponte, m'éblouit de la souplesse de son abdomen, m'aveugle de l'éclat de ses yeux d'un vert d'eau, m'anime de la rondeur d'un thorax que prolongent des ailes de miel... et ce bleu croupe... et ce front doré et... J'agonise...
    Je n'ai pu résister... désolé, je l'ai laissée vivre et s'envoler...
    Je vous jure que la prochaine fois, je l'attrape et la punaise dans mon musée des bestes dont vous avez, à chaque fois, la primeur...
     
    Jean (l'astuce) Bertrand qui se ramollit... et s'humanise à son corps défendant


    * On relira avec plaisir les volets 1 et 2 (cliquer sur les vignettes) :

    Contorsionniste Plombs de saison ** À parler de lui à la troisième personne, Jean (l'a) Bertrand parfois s'emmêle (NdW).



    4 commentaires
  • Les chevaux sont largement les victimes des vols tourbillonnants de mouches piqueuses. C'est su, c'est lié à l'humidité de l'œil. Mais Jean (l'astuce) Bertrand va plus loin dans l'expérience qui veut que le cheval voie la mouche et réciproquement...
      photo Jean (l'a) Bertrand
    Afin de réaliser cette expérience photographique, j'ai foiré un nombre incommensurable de pellicules, ai sacrifié quelques chevaux de réforme et ai élevé des asticots pendant quatre semaines... Ce qui m'a coûté fort cher. De fait mon problème était de mettre en phase la mouche et le canasson afin qu'ils se mesurent du regard... Mais ou la mouche volait ou le cheval la chassait... alors j'ai trouvé la solution... J'ai empaillé le bourrin, j'ai attrapé la mouche, et l'ai collée en marge... Grâce à ce simple procédé, je vous propose une nouvelle version de la fable qui parle de la poutre et de la paille... Car qui voit la mouche dans l'œil du cheval ignore que le cheval la regarde... euh... à moins que cela soit l'inverse...

    C'était la chronique de Jean (l'astuce) Bertrand

    8 commentaires
  • Oncle Pa n'oublie pas ses amis.
     
    photo Oncle Pa

    Qui l'eut vu ?
    Qui l'eut cru ?
    Qui l'eut bue ?

    Oncle Pa (Charentes Maritimes - juillet 2008)
    pour le blog Ahoui.
    photo Oncle Pa

    14 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique