• Nuance (art de la)

    Yves Barré

    Dessin du 25.11.20
    Le chasseur ne tue pas, il prélève.
    encre de Chine et acrylique sur papier, 39 x 26,5 cm

     

    Les mots ont un sens, ne nous méprenons pas.

    Si, parfois, au gré des saisons, le chasseur prélève une alouette, un merle ou une grive, c'est tout simplement pour tuer son ennui.
    Total des morts prélèvements estimé pour la saison cynégétique 2013-2014 :
    - alouette des champs : 179 606
    - merle noir : 218 349
    - grive musicienne : 1 426 168
    Ces chiffres d'une remarquable précision sont donnés par l'Office national de la chasse et de la faune sauvage et la Fédération nationale des chasseurs.

     

    « HéliantheDu mieux »

  • Commentaires

    1
    Mardi 1er Décembre 2020 à 06:33

    - Une tuerie, j'te dis, une tuerie !...

    (Et là aussi, les mots ont un sens...)

      • Mardi 1er Décembre 2020 à 09:05

        Une tuerie qui se fait déborder sur sa droite. Exemple : Ma dernière souris d'agneau caramélisée au miel était une tuerie ! (Non, il n'en reste pas). Un article argumenté de Didier Pourquery sur Libération : "C'est une tuerie !"

         

    2
    Mardi 1er Décembre 2020 à 07:44

    Viand'art...

      • Mardi 1er Décembre 2020 à 09:06

        Nature morte !

    3
    Mardi 1er Décembre 2020 à 08:24

    la soif de tuer, du sang je les hais

      • Mardi 1er Décembre 2020 à 09:13

        Je ne sais pas haïr. Mais je donne peut-être au mot un sens trop fort. Le dictionnaire (CNRTL) est plus nuancé. J'y retrouve une citation de Gide : "Je suis et resterai incapable de haïr".  J'ai lu récemment Père. Le roman du, de Jacques Morin, qui commence par cette phrase : "Mon père, je l'ai toujours un peu méprisé, ignoré, détesté." Là aussi, nuances.

    4
    Mardi 1er Décembre 2020 à 09:23

    je hais la violence, c'est sourd en moi, étouffant, incompréhensible, intolérable.. elle est , je me tiens loin tant que je pourrais

    5
    Mardi 1er Décembre 2020 à 11:29

    il y en a qui se croient toujours au paléothitique ils n'ont pas vu que les fusils ont supplanté les silex... dommage pour les bêtes

    signé : ire 

      • Mardi 1er Décembre 2020 à 20:33

        En attendant, on ne voit plus de mammouth.

    6
    Mercredi 2 Décembre 2020 à 14:29

    Bonjour,

    Diable, on tue encore des merles...

    Mon père était chasseur - il y  a donc fort longtemps, - et n'y touchait pas, il était convenu d'un accord familial que ça ne valait pas la grive, comme le dit le proverbe d'ailleurs.

    J'ai toujours quelque nichée dans mes haies, et les préserve jalousement, même si le merle n'est pas menacé.

    Les bougres cependant me mangent beaucoup de vers, utiles à mon potager - c'est là leur côté obscur...

      • Mercredi 2 Décembre 2020 à 22:41

        En 2018, les merles ont subitement disparu de la région, victimes d'un virus. Ils m'ont vraiment manqué jusqu'au retour de quelques couples.

        Un billet ancien où le merle au jardin a le beau (sic) rôle : Machin sans pédale.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :