• Ouvrons nos mirettes

    Liseuse (Miel Barré) title=

    Quand elle n'est pas au lycée, Miel* reprend mirettes, ébauchoirs et façonne l'argile.
    Miel a un sens aigu de l'observation – quand on parle de mirettes ! – ; ici, elle s'est inspirée d'une statuette en plâtre pour modeler sa liseuse.
    Le jour où j'ai pris cette photo, Régine Beauvais me faisait partager le poème suivant, qu'elle m'autorise à publier.

     

    Sculpteur

    Tes mains se posent sur l'impatience de l'argile
    C'est elle qui te respire
    Il y a d'abord cette boue qui fait ombre
    Et la lumière t'appelle.
    Va et vient entre l'informe et l'accompli,
    Au bout des doigts agiles, des courbes s'esquissent,
    Silhouettes suspendues dans l'eau de tes yeux
    Ton regard habillé de rêves
    Cherche un trésor en devenir,
    Au milieu des plaies.
    Il te faut des témoins au large de toi,
    Des sourires,
    Alors ton cœur fait parler d'invisibles sources
    La beauté se cabre devant l'inerte, épousant la terre.
    Le feu de la matière fait jaillir la vie
    Offerte à tes défis pour d'autres naissances
    Grâce à tes mains.

    Régine Beauvais – 12.05.2017

     

    * Voir sur ahoui : des crocodiles, Saint-Exupéry...

    « Long tempsEffet Barnum »

  • Commentaires

    1
    Mercredi 18 Octobre à 01:46
    Cristophe

    Ce texte, même s'il n'y avait pas les sauts de ligne, serait de la poésie. d:-)

      • Mercredi 18 Octobre à 20:31

        Disons que c'est un habit de fête.

    2
    Mercredi 18 Octobre à 05:30

    Bravo à Miel la magicienne qui, avec bonheur, réinvente  la vie à partir d'une poignée de terre...

    Saint-Ex. écrivait : "Seul l'Esprit, s'il souffle sur la glaise, peut créer l'Homme."

      • Mercredi 18 Octobre à 20:32

        Et celui qui dessine une boîte avec des trous, peut créer un mouton.

    3
    Mercredi 18 Octobre à 06:56

    Tiens, j'ai déjà écrit quelque chose ! Je ne m'en souvenais pas, Aloïs...

     

    Du coup, me voilà muet d'admiration !...

      • Mercredi 18 Octobre à 20:36

        Coi, quoi !

    4
    Mercredi 18 Octobre à 07:43

    Moi aussi j'admire...

      • Mercredi 18 Octobre à 20:37

        Je transmets aux intéressées.

    5
    Mercredi 18 Octobre à 10:56

    après on moule dans le bronze, et on relie les pages ?

    signé : postérité ?

      • Mercredi 18 Octobre à 20:37

        On cuit au four...

    6
    Martine
    Mercredi 18 Octobre à 11:43

    À croire que Régine et Miel étaient "connectées " .....magnifique poème pour une non moins magnifique sculpture.....

      • Mercredi 18 Octobre à 20:41

        C'est le sentiment que j'ai eu. Ni l'une ni l'autre ne ne se connaissaient pourtant.

    7
    Jeudi 19 Octobre à 12:43

    les talents sont partout !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :