• Palette sans os

    PalettePalette, le 19 octobre 2017

    Le paradoxe, c'est montrer une palette très colorée après avoir présenté un tableau qui fait la part belle aux blancs.
    Le titre du billet rappelle simplement que ma palette est un plateau détourné de sa fonction charcutière.

    « Effet BarnumPendant que j'y suis »

  • Commentaires

    1
    Flora
    Dimanche 22 Octobre à 05:09

    Puisque c'est de lard, osons le commentaire cochon.

      • Dimanche 22 Octobre à 08:35

        Comment interpréter ce commentaire ? Je balance.

    2
    Dimanche 22 Octobre à 07:27

    - Eh ! bien, sarouel !...comme disait le Mozabite...

      • Dimanche 22 Octobre à 08:33

        Cet honorable marchait-il l'habit à la main* ?

        * Emprunt à Boris Vian

    3
    Dimanche 22 Octobre à 08:26

    une belle palette comme on dit !

      • Dimanche 22 Octobre à 08:39

        Quand on pense que tout le tableau est déjà là !

    4
    Dimanche 22 Octobre à 10:38

    Mince alors ! j'y vois une vache multicolore (l'arrière train à gauche)

      • Lundi 23 Octobre à 09:25

        Moi itou, après coup.

    5
    Dimanche 22 Octobre à 10:41

    j'ai une assiette ça fait une belle palette

    signé rime en ette

      • Lundi 23 Octobre à 09:25

        J'ai aussi une assiette en faïence pour les travaux délicats.

    6
    Dimanche 22 Octobre à 22:35

    Eblouissement.

      • Lundi 23 Octobre à 09:26

        Et le pire est à venir.

    7
    Lundi 23 Octobre à 07:31

    Faire revenir votre palette dans 3 cuillerées

    à soupe d'huile de lin...

      • Lundi 23 Octobre à 09:30

        Moi, je lui préfère l'huile d'œillette. Coquetterie d'artiste.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :