• Pas pile poil

    Yves Barré

    Ce pinceau et moi avions fini par devenir inséparables. Qu'attend-il encore de moi avec son unique poil ?

    « BesogneCornegidouille »

  • Commentaires

    1
    Vendredi 21 Mai à 07:56

    C'est une question existentielle, au sens fort du terme.... D'ailleurs, on devrait écrire "existencielle", même si ça fait rougir l'ordi...

      • Vendredi 21 Mai à 22:07

        Dans Quant à je (Kantaje), Kati Molnar raconte ses démêlés avec le correcteur orthographique de son traitement de texte. Là aussi, ça devait rougir.

    2
    yannick
    Vendredi 21 Mai à 09:00

    C'est ton côté pointu ?

      • Vendredi 21 Mai à 22:09

        Celui qui s'oppose à la souplesse du poil...

    3
    Vendredi 21 Mai à 10:35

    de pinceau il devient calame 

    signé : le temps 

      • Vendredi 21 Mai à 22:09

        Il suffirait de fendre la virole.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    4
    Samedi 22 Mai à 08:59

    comme un cheveu sur la langue, ça rend irrésistible

      • Samedi 22 Mai à 21:53

        Ze sais pas.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :