• Portrait de la grande fille maintenant L'œuvre se présente comme une boîte. D'ailleurs, c'en est une. Noire. Aux dimensions suivantes : 9,5 x 8,8 x 2 cm.

    Il s'agit d'une boîte recyclée. Un fond, d'un noir moins intense que le reste de la boîte, masque peut-être l'inscription d'une marque de cigares.

    Le titre est tracé à l'acrylique rouge. On lit nettement PORTRAIT DE LA GRANDE FILLE MAINTENANT.

    L'œuvre n'est ni signée – mais on en connaît l'auteur –, ni datée – les années 1990 semblent une estimation plausible.

    Elle n'aurait jamais été exposée.

    Elle appartient actuellement à une riche collectionneuse qui affirme lui accorder une grande valeur affective.

     

     


    12 commentaires
  • Flamant rose ou Grippe aviaire Dans les minutes du procès* qui a opposé les États-Unis à Brancusi, à propos de Oiseau dans l'espace (ci-dessous, à droite), on lit l'interrogatoire de Jacob Epstein par le juge Waite :
    Brancusi - L'oiseau dans l'espace Q. Cela ressemble davantage à la quille d'un navire, non ?
    R. S'il était couché.
    Q. Et un peu aussi au croissant de la nouvelle lune ?
    R. Oui.

    Puis par Me Higginbotham :
    Q. Si M. Brancusi l'avait appelé "poisson", vous y verriez un poisson ?
    R. S'il l'avait appelée "poisson", je l'appelerais "poisson".
    Q. Et s'il l'avait appelé "tigre", vous changeriez d'avis et vous considéreriez que c'est un tigre ?
    R. Non.



    Loin de moi la prétention de me comparer à Brancusi (quoique parfois !), mais mon Flamant a rencontré pareille incompréhension. Dans sa nouvelle demeure, la femme de ménage lui avait trouvé l'emplacement qu'il semble mériter à son jugement : la poubelle !


    * Brancusi contre États-Unis, un procès historique, 1928 ; Adam Biro, 2003
    Ci-contre (à gauche) : Flamant (ou Grippe aviaire), 2005, béton armé, h. 85 cm. Collection privée.

    Plus belle qu'une poubelle est un titre des Soft Machine.

    12 commentaires
  • Lourde, lente, 1999, calcaire, h. 18 cm env.

    Le titre de la sculpture est emprunté au roman d'André Hardellet, Lourdes, lentes...*
    L'œuvre a fait l'objet d'un moulage pour un tirage en bronze.


    * Lire sur le Matricule des anges, l'article documenté de Didier Garcia – que je salue s'il passe en ces lieux.

    13 commentaires
  • Scoliose (sculpture) Maquette de sculpture, pierre et bois : la Scoliose.

    « Les causes prédisposantes de la scoliose sont : la jeunesse, le sexe féminin...»*
    La jeunesse a bon dos !
    – Le sexe aussi !


    * Abrégé de pathologie chirurgicale, P.-J. Haan, Louvain, 1854

    15 commentaires
  • À Christine & Élodie qui répètent un séduisant,
    souriant et sensible spectacle de danse pour jeune public.

    Danseurs Retenons, avec Carlo Blasis*, qu'Il y a deux manières de remuer les poignets, en haut et en bas. Lorsque le mouvement doit être fait en bas, le poignet doit être tourné en dedans, la main se mouvant en demi-cercle et retournant ainsi à sa première position ; mais il faut avoir soin de ne pas tourner le poignet avec trop de roideur, car il paraîtrait cassé. Quant au second mouvement, en haut, le poignet doit être arrondi, permettant à la main de se tourner en haut, en faisant un demi-tour, et par ce mouvement la main se trouvera dans la première position pour les bras.

    * Manuel complet de danse, Paris, 1830



    Danseurs (un porté)
    1996, Plâtre, h. 50 cm env.
    Collection privée.


    8 commentaires
  • Dame Autre sculpture ancienne.
    – Vénus de Willendorf ?*
    – Un peu plus jeune.  Et toute dorée.

    * Sur les Vénus paléolithiques : Hominidés... les évolutions de l'homme.



    Dame
    1996, papier + enduit, peinture dorée, env. 25 cm
    Collection privée.


    8 commentaires
  • Il faudrait au moins que tous les accoucheurs fussent des médecins aussi instruits que M. Velpeau.**

    Femme qui marche (étude) Estimant que la science des accouchements méritait mieux qu'une périphrase, M. Velpeau lui a donné un nouveau nom : la tokologie.
    Ce mot, « dont on peut faire tokologique, tokologiste, tokologue, tokolographie, etc., et qui n'a rien de trop dur ni de difficile dans la prononciation, lui a semblé plus conforme aux habitudes de notre langue et aux règles de la grammaire. Bien que les dérivés du mot tokologie, et spécialement le mot tokolographe, ne me paraissent pas aussi harmonieux qu'à M. Velpeau, et qu'ils sentent même un peu la cacophonie, je pense qu'on doit féliciter cet auteur d'avoir introduit dans le vocabulaire médical un nom moins dur encore que celui d'obstétrique. D'ailleurs, le mot tokologie vient du grec, et celui d'obstétrique du latin ; il est donc d'une plus ancienne famille, plus noble* ; si nous ajoutons qu'Horace a donné formellement le conseil suivi ici par M. Velpeau, il nous sera difficile de ne pas préférer le mot tokologie au mot obstétrique**

    Qu'il se console, M. Velpeau a laissé son nom à une bande.

    * Argument imparable !
    ** J. Bouillaud, à propos du Traité élémentaire de l'art des accouchemens ou principes de tokologie et d'embryologie du Dr Velpeau, in Journal complémentaire du Dictionnaire des sciences médicales, tome 33, Paris, 1829

    Femme qui marche (étude), sculpture en grillage et bande plâtrée.

    6 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique