• Poétesse(s)

    à Flora qui m'a inspiré ce dessin à son insu

     

     

    Poétesse alanguie

     

     

    En revanche, pas alanguie pour deux sous, cette autre poétesse qui prend Chemins de traverse, dans le dernier Choisi de l'Atelier de Groutel. Françoise Coulmin donne en sous-titre à son recueil : Les hommes passent. Et, dans ses poèmes, il s'agit bien d'une attention aux hommes ; on y rencontre dame à sa fenêtre, laveuses à la fontaine, courageux peuple d'Haïti, ruban de militants en colère. Je note aussi cette pensée pour Lucien Barbier, militant syndical, mort à Longueau, en 1987, des suites d'un matraquage par les forces de l'ordre. Françoise Coulmin, dont l'écriture va à l'essentiel, nous offre des images poétiques renouvelées dans un portfolio composé en caractères au plomb et illustré de vignettes.

     

    L'Atelier de Groutel

    Françoise COULMIN, Chemins de traverse, L'Atelier de Groutel, collection Choisi n° 23, 2014. Portfolio tiré à 62 exemplaires numérotés, 28 pages. 18 €. Bulletin de souscription à télécharger.

    L'avant-lire est signé par Jean-Claude Touzeil qui présente sur le blog biloba le premier poème du recueil – En chemin.

     

    On retrouve Jacques Renou, l'éditeur, dans Ouest-France du 18.01.14, édition Sarthe et la version en ligne du journal.

    « Retour du marchéGénération Polder »

  • Commentaires

    1
    Dimanche 19 Janvier 2014 à 06:43

    Quand une cane happée cherche rime à canapé.

    Elle cancane, elle cancane...

    Quand une cane happée cherche rime à canapé.

    Elle cancane toute la journée...

    Signé : "Vive la poésie bien imprimée !"

    2
    Dimanche 19 Janvier 2014 à 07:31

    Jacques Renou poursuit son travail de patience et de beauté...

    Françoise Coulmin préfère les "chemins de traverse" aux autoroutes de la pensée...

    Madame Récamier hante toujours les pages du Lagarde et Michard...

    Nâzim Hikmet a écrit un poème pour nous (envoyé par Pierre Coulmin) :

    Nos poèmes

    comme des bornes kilométriques

    doivent jalonner la route.

    3
    Dimanche 19 Janvier 2014 à 07:45

    quand les gens de qualité se croisent.....

    4
    Dimanche 19 Janvier 2014 à 08:18

    Amis lecteurs n'hésitez pas à parcourir

    ces "chemins de traverse". 

    5
    Dimanche 19 Janvier 2014 à 10:27

    Te voilà fort inspiré. Demain, la même sur un fauteuil Louis XIV.

    6
    Dimanche 19 Janvier 2014 à 10:39

    On regardera néanmoins où on pose le pied car :

     

     

    7
    Dimanche 19 Janvier 2014 à 10:40

    Ils font plus que se croiser, ils font un bout de chemin ensemble.

    8
    Dimanche 19 Janvier 2014 à 10:41

    Un incitation à lire en dehors des clous.

    9
    Dimanche 19 Janvier 2014 à 10:51

    La chance qu'elle a d'être ta poète préférée !

     

    À l'accent près, canapé a – aussi ! – pour anagramme pacane et comme dirait Mme Wiktionnaire – cousine de l'autre – qui n'est pas à une citation inutile près pour illustrer le mot : "Ces pacanes sont rances."

    10
    Dimanche 19 Janvier 2014 à 12:21

    heureusement qu'elle ne cherche pas une rime à quatorze. ceci dit, c'est une page riche aujour'hui sur ahoui. aujourd'ahoui, les poète sont à la fête.

    signé : ah oui !

    11
    Dimanche 19 Janvier 2014 à 21:18

    C'est riche tous les jours, mais parfois ce n'est pas donné.

    12
    Dimanche 19 Janvier 2014 à 21:19

    Ne sois pas envieux, ça ne rajeunit pas.

    13
    Lundi 20 Janvier 2014 à 10:35

    Canne nappée ?

    Cana pet ?

    14
    Lundi 20 Janvier 2014 à 13:11

    Essaie encore.

    15
    Flora
    Jeudi 7 Août 2014 à 17:30

    Les cendres quelque peu malmenées de tonton Sigmund, à l'ombre de Juju me soufflent que canapé est l'anagramme d'anpéac, étonnant non ?

    Quant à Françoise Coulmin, c'est ma poète préférée et elle illustre bien ces mots de Totor: "Ceux qui vivent, ce sont ceux qui luttent."Elle frappe plein coeur à l'intime, inlassable, vivante.

    Et belle.

    16
    wolfragin
    Jeudi 7 Août 2014 à 17:30

    Du coup, j'envie Jean-Claude d'aimer Flora (qui peut-être le déFlora, mais c'est une autre belle histoire).

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :