• Point, c'est tout

    IAu siècle avant-dernier, on disait proverbialement d'un homme minutieux, qu'il mettait les points sur les i.

    L'abbé Barthélemy, dans les mémoires de sa jeunesse, dit, en parlant de l'académicien de Boze, il voulait que je misse les points sur les i ; moi, qui souvent ne mettais pas les i sous les points.*

     
    Maintenant, c'est plus pareil, ça change, ça change.** Il y aurait comme une nuance de fermeté dans le propos.

    Projet de loi sécuritaire : Hollande va mettre les points sur les i ***


    Ce qui avait sens aux temps où l'i n'était qu'un baston et qu'on voulait le distinguer des lettres voisines, est proprement inconséquent aujourd'hui. Mettre un point sur l'i, c'est l'affubler d'un tréma faisant le poirier. On mesure le ridicule.

     

     

     

    * Dumersan in Encyclopédie moderne ou Dictionnaire abrégé des sciences, des lettres et des arts, par M. Courtin, tome XIV,  Paris, 1828
    ** Emprunt à Boris Vian
    *** Europe 1, 7 janvier 2016, 07h38
    Source illustration : Abel Truchet , Pour nos enfants. Récréation amusante, Éditions des Grands Magasins du Louvre, Paris, 1906 (gallica.bnf.fr)

    « Entourloupe toi-mêmeEn bois »

  • Commentaires

    1
    Mercredi 10 Février 2016 à 05:30

    - L'invalide de l'illustration est un sacré cumulard...

      • Mercredi 10 Février 2016 à 17:12

        L'image est tirée d'un abécédaire. On voulait être sûr que le petit apprenant se mette bien le mot dans la tête.

    2
    paul(A)
    Mercredi 10 Février 2016 à 09:23

    une façon de s'occuper de nos o(i)gnons.

      • Mercredi 10 Février 2016 à 17:15

        Je me suis surpris ce matin à parler à l'oignon que je pelais : « Tu peux bien pleurer mon p'tit gars, ton "i", tu l'as dans l'ognon. »

    3
    Mercredi 10 Février 2016 à 10:27

    invalide et fier de l'être, apparemment ? y a comme des sous entendus la sous le dessin, les points sont visibles les insinuations beaucoup moins.

    signé : entre les lignes

     

      • Mercredi 10 Février 2016 à 17:16

        Entends-tu par là qu'il ne lui en resterait qu'une ?

    4
    Mercredi 10 Février 2016 à 10:52

    Et quand vous posez le point sur votre i, vous faites chtock et hop vous relevez la main. Pas de gros pâté, disais-je aux lutins. Mais combien d'ados font des ronds, des coeurs ... alors qu'ils ne mettent pas toujours de point à la fin de leurs phrases.

    L'homme à la casquette, droit comme un i pensif, a la chance d'avoir deux i : un avec sa prothèse de jambe, l'autre avec sa canne (qui pousse le point ... peut-être un peu loin !) Tout ça pour dire qu'il ne faut pas pousser le bouchon, non mais !

      • Mercredi 10 Février 2016 à 17:20

        J'ai cru comprendre que selon les règles de la grammaire SMS, il n'était pas correct de clore son message par un point. Seul ce point final est concerné par l'ostracisme.

    5
    K
    Mercredi 10 Février 2016 à 16:12

    Les points sur les barres aux t, ça aurait vraiment de la gueule.

      • Mercredi 10 Février 2016 à 17:22

        Je verrais volontiers une virgule sur la barre du t, comme un plongeur sur une planche d'appel.

    6
    Jeudi 11 Février 2016 à 07:03

    Offrons-lui une canne anglaise,

    ça lui fera une belle jambe.

    7
    Vendredi 12 Février 2016 à 21:37

    Et un sonotone. Peut-être est-il dur de l'oreille ?

    8
    Lundi 15 Février 2016 à 13:55
    Cristophe

    Hollande va t-il mettre les points sur les i en en frappant un sur la table ?

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :