• Popotins qui me poursuivent

    Yves Barré

    Ce devait être ma photo de la semaine. Huit popotins alignés offerts à mes yeux.
    Las... le temps de dégainer l'appareil, deux vaches avaient senti ma présence et, se retournant, allaient me priver, cette année encore, du prix Nicéphore Niépce.

    « Non et pas seulement non maisTena est tenace »

  • Commentaires

    1
    Mercredi 27 Mai à 07:01

    - Méfiance, les filles, tirez-lui la langue, il va nous prendre en photo et après, il va nous inventer une légende complètement bidon...

    - Ouais, et en plus, ça pourrait bien plaire aux jurés du prix Niepce...

      • Mercredi 27 Mai à 23:16

        Je dirais même plus : complètement bidon à lait !

    2
    Mercredi 27 Mai à 07:48

    elles s'offrent

      • Mercredi 27 Mai à 23:00

        Impudeur ?

    3
    yannick
    Mercredi 27 Mai à 07:51

    Et avec le prix Culdevachecéphore Nideuxniepse, tu l'aurais eu !

      • Mercredi 27 Mai à 23:01

        Je ne saurais pas où l'accrocher.

    4
    Mercredi 27 Mai à 09:38

    Ces culs ratés obligent ?

      • Mercredi 27 Mai à 23:11

        yes

        Du roi de Prusse à Voltaire, dans leur correspondance :

        « Mais comptez sur moi : nous verrons
        Dans peu ces culs dodus et ronds
        Sans façons, sans tant de grimaces,
        Sans honte nous montrer leurs faces.»

    5
    Mercredi 27 Mai à 11:26

    je croyais que ce prix était attribué pour des travaux argentiques (n&b ou sépia)

    signé ; nostalgie 

      • Mercredi 27 Mai à 23:12

        Il y a surtout que le prix s'adresse à des jeunes de moins de 50 ans !

    6
    Mercredi 27 Mai à 13:53
    J'adore les yeux des vaches. Leur cul, je suis moins fan...
      • Mercredi 27 Mai à 23:13

        Même celle qui louchent ont quelque chose d'attendrissant.

    7
    Rodger
    Mercredi 27 Mai à 21:00

    Comme elles sont belles et douces, autant devant que derrière!

      • Mercredi 27 Mai à 23:14

        Et dessous, Rodger... n'oublie pas le dessous.

    8
    Jeudi 28 Mai à 07:45

    attention, une vache peut en cacher une autre ( histoire de trains )

      • Jeudi 28 Mai à 22:00

        Histoire d'arrière-trains ;-)

    9
    Jeudi 28 Mai à 07:52

    Ne bousez plus !.

      • Jeudi 28 Mai à 22:01

        Trop tard !

    10
    Jeudi 28 Mai à 16:08
    célestine

    Oh la vache ! ! Quelle tuile !

    •.¸¸.•*`*•.¸¸

      • Jeudi 28 Mai à 22:04

        Consolons-nous en pensant que l'art photographique vient de s'épargner un nanar.

    11
    André
    Jeudi 28 Mai à 16:38

    Mais où est donc passée la vache NOIRE ??

      • Jeudi 28 Mai à 22:09

        Elle a fichu le camp !

        Pour apprécier le sel de ce commentaire et de sa réponse, il faut savoir qu'un lieudit Camp de la vache noire se trouve à quelques lieues du pré où paissent en paix ces vaches.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :