• Pré

    Tant va le temps. Chaque jour, la photo d'un pré et de l'horizon qui le limite. Prise avec obstination du même endroit. Je me demande si cet endroit est marqué d'une croix ou d'un demi-cercle tracés à l'arête d'une semelle de chaussure.

    D'un jour à l'autre, il y a un peu plus que d'infimes changements, mais j'attends avec impatience quelques vaches pour habiter l'espace.

     

    Vache

    Avec un peu de recul. Non ?

    « Réels à prise rapidePustule »

  • Commentaires

    1
    Samedi 18 Février 2012 à 00:39

    Tu veux voir une vache de pré ou une vache de loin ?  Faudrait savoir !

    2
    Samedi 18 Février 2012 à 06:58

    L'idée de Claude (B.) est séduisante, un peu dans la lignée des contraintes à la Pérec... Jusque là, il tient bien...

    Ta photo est une invitation à manger de la langue ce midi...

    3
    Samedi 18 Février 2012 à 07:54

    un smack qui doit renverser..

    4
    Samedi 18 Février 2012 à 10:17

    De près ou de loin, c'est la vache à mille francs que j'aurais voulu voir. Il paraît qu'elle n'a plus cours.

    5
    Samedi 18 Février 2012 à 10:20

    "Quoiqu'elle vive seule, l'appétit l'empêche de s'ennuyer. Il est rare qu'elle beugle de regret au souvenir de son dernier veau. Mais elle aime les visites, accueillante avec ses cornes relevées sur le front, et ses lèvres affriandées d'où pendent un fil d'eau et un brin d'herbe." Histoires naturelles, Jules Renard

    J'aime beaucoup les vaches, leur regard placide, leur ruminement paisible ... Mais nous n'en voyons plus guère aujourd'hui.

    6
    Samedi 18 Février 2012 à 10:21

    Ce midi : un reste de jarret de porc au choudou.

    7
    Samedi 18 Février 2012 à 10:22

    Baveux. Faut aimer.

    8
    Samedi 18 Février 2012 à 17:20

    J'étais encore gamin,

    Je mapprêtais à franchir une barrière

    quand une vache venue me lécher les mains.

    Je n'ai pas répondu à ses avances.

     

    9
    Samedi 18 Février 2012 à 22:39

    Après la lecture de ton commentaire, recherché un petit livre édité et imprimé par Jean le Mauve. Pas retrouvé. Mais ce proverbe :

    « Vache ne sait que vaut sa queue qu'après l'avoir perdue.»

    10
    Samedi 18 Février 2012 à 22:42

    Comme pour le con, chanté par Brassens, le mot vache a parfois usage vulgaire.

    11
    Samedi 18 Février 2012 à 22:43

    Et le vin dans le bœuf carottes...

    12
    Samedi 18 Février 2012 à 22:44

    Tu étais trop jeune en effet pour la chose.

    13
    thé âche
    Jeudi 7 Août 2014 à 17:53

    oulipo de vache en effet pourquoi ces adorables mammifères n'auraient elles pas un coin dans l'ouvroir ? ou ailleurs d'ailleurs, elles en ont déjà un  dans mon coeur.

    signé un vachophile (des vieilles espèces)

    14
    André
    Jeudi 7 Août 2014 à 17:53

    Ceci n'est pas un beau vin , ni un beau vidé..

    à la place je mettrai un beau veau et pour finir un boeuf carottes .

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :