• Punaise

    Avec un peu de recul, mais oui : punaise !

    Et un poème, tiré du Tintamarre du 2 novembre 1856, dont on me dira des nouvelles.

     

    Punaise

     


    Vœu d'une punaise

    Si j'étais, ô mon adorée,
    Punaise à la robe dorée,
    S'établissant dans ton taudis ;
    Je te verrais la nuit, sans voiles,
    Et tes yeux, comme des étoiles,
    Me montreraient le paradis !

    Je pourrais, sans être indiscrète,
    Tous les soirs, quittant ma retraite,
    M'aller blottir dans ton rideau
    Jusqu'au moment plein de délices
    Où j'irais goûter les prémices
    D'un amour pur dans ton dodo !

                       A. Hutin

     

     

    Mutin, l'Hutin !

    « Ordinaire de l'absenceSanta Maria »

  • Commentaires

    1
    Dimanche 19 Septembre 2010 à 08:51

    oh!punaise quel coquinage...elle semble en méli-mélo...de sa parure un peu défaite..l'émotion peut être!

    2
    Dimanche 19 Septembre 2010 à 14:02

    L'amour mène à tout...

    3
    Dimanche 19 Septembre 2010 à 18:44

    Ah le vampire puant, il devrait se méfier parceque la nuit, elle en écrase ...

    4
    Dimanche 19 Septembre 2010 à 21:30

    Et parfois dans une impasse ?

    5
    Dimanche 19 Septembre 2010 à 21:34

    Elle devait être en train de passer une robe de soirée. On la voit ici en dessous.

    6
    Dimanche 19 Septembre 2010 à 21:37

    S'il avait punaise dans le bois de lit, il pourrait aussi y perdre raison.

    7
    Lundi 20 Septembre 2010 à 06:07

    Recul éclairant.
    Rien à voir avec les punaises de Belgique du "Soir" donc...

    8
    Lundi 20 Septembre 2010 à 10:22

    Et une question pour rebondir : un cycliste crevé garde-t-il la chambre ?

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :