• Yves BarréSans cesse sur le chevalet, remettre l'ouvrage ; étude en cours

    Un jeune couple est venu me demander un portrait de famille pour l'offrir à deux de ses aïeuls, à l'occasion de noces d'un métal précieux.

    J'ai le sentiment que ces premières esquisses ne répondent pas à la commande. Mais pour ne pas gâcher, si quelqu'un se reconnaissait, je suis prêt à les céder pour une bouchée de galette.


    10 commentaires
  • Yves Barré

    L'eau boude à 96°C. Qui irait le lui reprocher ou s'en offusquer ?
    La dame est nue ! Là encore qui irait le lui reprocher ?

     

     

    Dessin, 2018, pointe feutre sur papier, A3


    10 commentaires
  • Yves Barré

    2019. Voyons voir ce que 2019 a dans le ventre.

    2019 est un multiple de 3. Bon, ce n'est pas le premier ! C'est aussi un multiple de 673 ! Et ce dernier est premier. On ne peut le diviser que par 1 ou lui-même. Autrement dit, ça tourne court.

    Court, comme l'article 673 du Code civil, créé par la loi 1804-01-31, promulguée le 10 février 1804. Qui annonce :

    Celui sur la propriété duquel avancent les branches des arbres, arbustes et arbrisseaux du voisin peut contraindre celui-ci à les couper. Les fruits tombés naturellement de ces branches lui appartiennent.
    Si ce sont les racines, ronces ou brindilles qui avancent sur son héritage, il a le droit de les couper lui-même à la limite de la ligne séparative.
    Le droit de couper les racines, ronces et brindilles ou de faire couper les branches des arbres, arbustes ou arbrisseaux est imprescriptible.

    À bon entendeur...

     

     

    Ci-contre : chêne en hiver, St-Symphorien, 2018

     


    10 commentaires
  •  
    Vœux 2019. Et pourquoi pas davantage de pouvoir de rêver ?

     Yves BarréDanse, 2018, linogravure rehaussée d'aquarelle, 10 x 15 cm

     

     


    12 commentaires
  • Un dessin pour finir l'année et fêter Roger. Le Journal des femmes nous apprend que la moyenne d'âge des Roger est 89 ans. Eh bien, j'en connais un qui les fait pas.

    Yves BarréCouple, 2018, fusain, craie et pastel sur papier


    12 commentaires
  • La toile suivante est inspirée – copiée – d'une photo de Françoise*.
    Quand l'idée même ne me serait venue, elle n'hésite pas à partager l'image rectangulaire selon la médiatrice du côté le plus long, distribuant ainsi deux rectangles de surface identique, de couleurs vives – bleue et jaune – qu'une tache de forme indéterminée vient rompre.

    Yves Barré
    Partage, d'après une photo de Françoise Bonnel, 2018, huile sur toile, 22 x 33 cm

     

    * Sur son blog A comme photésie.


    10 commentaires
  • Yves BarréSt-Symphorien – février 2018

     Il pourra bien pleuvoir, venter, tempêter, neiger... rien ne me fera dévier de la lecture de Psychologie de la connerie, trouvée sous le sapin.

    « Si vraiment vous vous croyez plus intelligent et plus exemplaire que la moyenne, le diagnostic fatidique n'est pas loin : vous êtes peut-être un porteur sain de la connerie qui s'ignore.» (Jean-François Marmion)

    Prends ça pour moi !


    6 commentaires