• WC

    Toilettes publiques quelque part au bord de la N12.
    Ces graffitis ont vraisemblablement  deux auteurs différents.
    À gauche, le trait est fin, les oreilles pointues ajoutent un côté chatte,  le personnage semble siffler en travaillant, ce qui révèle,chez le graffeur, un certain sens de l'observation.
    À droite, le trait est grossier, le personnage souffre visiblement de calculs rénaux. Et qu'on ait pris soin d'écrire "WC" ne se justifie guère en ce lieu.

    Ceci dit, les toilettes étaient propres.


    13 commentaires
  • En haut de l'échelle

    Yannick Lefeuvre, conteur, dédicacera son dernier livre Tête en l'air, dimanche 8 octobre, à la 25e heure du livre du Mans* (stand de la librairie Thuard)

    Tête en l'air est un livre de contes où les histoires actuelles côtoient en bonne compagnie des contes  traditionnels.

     

    Notre photographe a saisi Yannick au sommet de son art.

     

    * On retrouvera aussi les ami-e-s de Donner à Voir tout le week-end. Lire aussi le dernier billet du biloba.
    On pourra également rencontrer Roger Noiseau sur le stand des éditions Glyphe.

     

     


    10 commentaires
  • Paysage vers 3 heuresÀ son retour d'Allemagne – séjour de mal gré –, mon grand-père parlait polonais. Enfin... un peu... un tout petit peu... il avait appris à demander l'heure. Ce qui donnait, de mémoire, taraboudsina. Prononciation très approximative pour która godzina ? 
    Cela lui a-t-il vraiment été utile ?
    Pour l'heure, la toile ci-contre ne l'aurait pas davantage renseigné.

    Paysage vers 3 heures
    2017, acrylique sur toile, 46 x 38 cm


    17 commentaires
  • Paysage rouge un peu

    Paysage rouge un peu
    2017, acrylique sur toile, 100 x 81 cm

     

    Il y a, au bord de notre confort, une déchirure.
    Au bord de notre confort, une tache rouge qu'on s'efforce d'oublier ou, à défaut, de minimiser.


    14 commentaires
  • – Il paraît que tu apprends à dessiner. C'est une gageure ?
    – Non ! Un rattrapage.
    – Et tu peux nous montrer ?
    – Bien sûr. À gauche, le carnet de croquis, à droite la plaque de polystyrène gravée, en dessous un tirage.

    J'apprends à dessiner
    J'apprends à dessinerJ'apprends à dessiner 1, 2017, gravure sur polystyrène extrudé, image : 15 x 10 cm

    – Ah oui, c'est bluffant !
    – Je vous en prie.


    14 commentaires
  • Têtard 

     En pays de bocage, la haie était une ressource que le paysan savait préserver*. Les arbres étaient conduits en têtards, arbres courts de tronc, dont les branches coupées tous les 8-12 ans fournissaient le bois de chauffage. Parfois, pour de vieux chênes, on conservait une branche – tire-sève –  qui facilitait la reprise de la pousse.**

    L'arbre ci-contre tient du têtard. Il donne l'impression de se protéger de la bise venue de l'ouest.

    En bonus, sorti d'oubli :

    La branche tire-sève du têtard
    signale le chemin de ta maison
    autre gland autre sève à tirer

     

     

    * Aujourd'hui, le paysan descend dans la rue pour qu'on ne le prive pas de son poison. Un documentaire : le Roundup face à ses juges
    ** Tout sur la conduite de l'arbre têtard ici.

    Têtard, 2017, acrylique sur toile, 100 x 81 cm

     


    12 commentaires
  • Il y a du soleil dans ma rueD'une toile précédente (ci-dessous), je n'ai gardé que le soleil dans l'angle haut. Cette image du soleil, empruntée à Yaël alors qu'il était en maternelle, fait depuis partie de mon petit vocabulaire graphique.
    Compte tenu des éléments reconnaissables, j'aurais pu en changer le titre pour Composition, mais je trouve qu'il subsiste un peu de cet air indécis que donne le soleil.

     

    Il y a du soleil dans ma rue,
    2008-2017, acrylique sur toile, 100 x 81 cm

     

    Il y a du soleil dans ma rue (2008)


    6 commentaires