• Yves Barré

     

    Pour voir midi à sa porte, faut-il que la porte soit ouverte ou fermée ?

     

    Paysage à midi au soleil,
    2019, acrylique sur toile, 100 x 81 cm

    Ce paysage sera exposé au Puls'art, du 30 mai au 2 juin.

    cliquer pour agrandir

     


    6 commentaires
  • Yves Barré

    Paysage avec deux choses mouchetées
    2019, acrylique et collage sur toile, 55 x 46 cm

     

    Ces deux choses mouchetées auraient plu à ce professeur d'hippologie* qui, traitant de la robe des chevaux, s'intéressa aux mélanges inégaux de poils de différentes couleurs. Il décrivit le pommelé, le moucheté, le tigré, le truité, le truité et moucheté, l'herminé, le neigé, le tisonné ou charbonné, le zébré, le zain, le rubican, l'aubérisé, le vineux ou rouanné, le bordé, le grisonné.

     

    * Cours d'hippologie à l'usage de MM. les officiers de l'armée,
    par A. Vallon, tome 1, Paris, 1874. Source : gallica.bnf.fr


    6 commentaires
  • Extrait d'un billet rédigé pour le bulletin communal de Ruillé-en-Champagne (décembre 2017) :

        Un artiste à Ruillé !

        Quand on m'a dit qu'un artiste venait de s'installer à Ruillé, je me suis retourné, voir à qui il ressemblait. Personne dans mon dos. J'en ai déduit qu'on parlait de moi.
        Ne nous laissons pas impressionner.
        Dans la maison du bourg mise à ma disposition, j'ai commencé à travailler en mai. Travailler est le mot dédié, même si l'activité tient du loisir.
        [...]
     tout l'été, j'ai développé une série de toiles peintes à l'acrylique : les "Paysages"*.

    On retrouvera quelques-uns de ces Paysages au Mans, du 30 mai au 2 juin. Et je ne me retourne plus quand on parle d'artiste. Je me reconnais parmi les 50 artistes du Puls'art.

    Puls'art Le Mans 2019

     


    8 commentaires
  • Yves Barré

    Que les bottes aient fini par avaler le pêcheur ne console pas le poisson.
    dessin à la con n° 2, 2019

     

    On peut se perdre en hypothèses sur le sens de ce dessin – et de sa légende – mais, pour ne pas apporter la moindre explication, j'affirme :
    – n'avoir jamais sorti le moindre poisson de son milieu naturel, même si parfois, pour rendre service à un ami, j'ai pu tenir une gaule ;
    – ne fumer aucune herbe licite ou illicite, ni ne me parfumer pour aller au bordeau ou à la chapelle.


    8 commentaires
  • Cham

    Cham, caricaturiste du XIXe, revisitait, en y ajoutant ses commentaires, les toiles exposées aux salons de son époque.
    Ici, il s'est emparé d'un tableau de Leon-François Commere, ainsi légendé : Junon. Devrait bien se parer des plumes de paon, puisqu'elle n'a rien autre chose à se mettre.

    Sources : arnet.fr et gallica.bnf.fr


    8 commentaires
  • Yves Barré

     

    Face B, mal aimée des microsillons.

    Face B pour le festival des Printemps poétiques de la Suze.

     

     


    12 commentaires
  • Bleus à Carteret

    C'est Rodger. Un ami. Il va à Carteret. Il ne dit pas comment. À vélo, à cheval, en canoë ? Mais bon, il y va. Arrivé là-bas, il tombe. En arrêt. Devant des cabines de bain. Frappé par les bleus. Il pense alors à moi. Faisant fi de l'appel de la mer dans son dos. C'est tout lui, ça. Appareil photo à l'œil rivé* : clic clac à gogo. « C'est plus facile de faire clic clac que de se munir d'un pinceau. »

    Quelques photos de Rodger en guise de carte postale.**

     

    * Notons cet élégant renversement grammatical.
    ** Pour éviter l'écran bleu – ou erreur fatale –  à l'ordinateur, je fais une sélection parmi la centaine de photos reçues.


    10 commentaires