• Paysage aux pas perdus
    Paysage aux pas perdus, 2017, acrylique sur toile, 100 x 81 cm (détail)

    Pour rebondir sur ses pieds et sur le titre du tableau, dans Les Pas perdus, André Breton écrit :
    « On sait maintenant que la poésie doit mener quelque part.» Et plus loin :
    « L'encre et le papier savent seuls tenir l'imagination en éveil.»*

     

    * André Breton, Les Pas perdus, 1924. Les deux citations dans un passage consacré aux  Chants de Maldoror.


    10 commentaires
  • Hoiseaux

    19 septembre 2017, un peu avant 14 heures.

    Je peux dire précisément où est venue l'idée de ces dessins.
    Sur la D95, qui relie la D28 (St-Symphorien – Bernay-en-Champagne) à la D357 (Laval – Le Mans), juste avant le chemin de Goin (Latitude 48,070632 ; longitude - 0,095740 ; altitude 99,98 m)
    – Quel est l'intérêt de cette abondance de précisions ?
    – Aucun, pour l'heure.
    – Autre question : Chagall a-t-il été consulté ?


    14 commentaires
  • Personnage

    Personnage avec manteau en poil de planche à découper,
    2017, craies sur papier, 61 x 43 cm

    Alain Helissen affirme que tout est dit dans le titre. C'est juste.
    Le dessin est un frottage* sous lequel on devine une planche à découper qu'une feuille pesante a durablement marqué de son tranchant.

     

    * Procédé dont on attribue la paternité à Max Ernst.


    10 commentaires
  • Atelier de Groutel

    – C'est l'ouverture de la chasse ?
    – Non... la journée du patrimoine.

    Pour l'occasion, l'atelier de Groutel avait ouvert ses portes. Avec Jacques, maître typographe, nous avons tiré les cartes qu'on voit ci-contre sécher sur le tourniquet.

    – Voilà des lapins prolifiques !
    – Certes, mais ça n'en fait pas de bons catholiques !*

     

    * Pape François, La Vie, 20.01.2015

     


    16 commentaires
  • Rue de la Barillerie
    rue de la Barillerie, Le Mans – juillet 2017

    Petite vitrine qui devait servir à protéger avis divers – il ne reste que les cabochons magnétiques. Le plexiglas est étoilé. La vitrine conserve le reflet du graffiti peint sur une porte du mur opposé.


    16 commentaires
  • Caricature

    Un paparazzi de la variété stylo feutre m'a croqué sur le vif et à mon insu, sur un salon de vieux livres et papiers.
    La natte est réussie. Pour le reste, je ressemble à Gérard. Le Gérard ? Non l'autre, l'ami de Louis-Michel.


    14 commentaires
  • Araignée embarquée

    Depuis qu'une araignée a tissé sa toile sur le compteur,  il n'y a plus la moindre mouche dans l'habitacle de ma voiture. Je reconnais que c'est confortable.

    Le brigadier-chef m'a toutefois mis en garde :
    – Ce n'est pas parce qu'on a une araignée dans le plafond qu'il faut rouler pied au plancher.


    12 commentaires