• Les dessins du billet, reproduit ci-dessous, ont plu à Jean-François Hemery qui les a intégrés dans le numéro 26 des Cahiers du Tertre, la revue des Amis de Gaston Floquet**.

    Quand P.p.

     J'emprunte parfois ma machine à remonter le temps. Là, c'était pour retrouver un poème de Topor. Pas vu. Mais exhumé cette bande. J'ai oublié qui se cache derrière P.p. Curieux personnage.

    Quand P.p. se mouche 
    c'est dans un parachute.

    Quand P.p. aime
    c'est du chocolat.

    Quand P.p. est bien élevé
    c'est pas demain la veille.

    Quand P.p. écrit au tableau noir
    c'est avec une craie en bâton.

    Quand P.p. chante
    c'est les mains dans les poches.


    – On dirait du Topor...
    – N'exagérons rien.

     

    * Billet paru en 2012, sur des dessins qui datent des années 80.
    ** La page Facebook des Amis de Gaston Floquet

     

    Autre actualité

    Exposition


    11 commentaires
  • Yves Barré

    Paysage bleu ou Déjeuner sur l'herbe
    2019, acrylique et pastels sur toile, 100 x 81 cm

     

     

    Pré-voyant, s'il en fut, Émile Zola écrivait  – qui pourrait s'appliquer ici :

    « Ce qu'il faut voir dans le tableau, ce n'est pas un déjeuner sur l'herbe, c'est le paysage entier, avec ses vigueurs et ses finesses, [...] cet ensemble vaste, plein d'air. ce coin de la nature rendue avec une simplicité si juste, toute cette page admirable dans laquelle un artiste a mis les éléments particuliers et rares qui étaient en lui.»*

     

    * Émile Zola, Édouard Manet, in Revue du XIXe siècle, n° 10, 1er janvier 1867


    10 commentaires
  • Yves Barré
    Étude pour un Paysage, 2019, pastels à l'huile sur toile, largeur env. 15 cm

    Une impression de déjà vu ? Sans doute, mais celui-ci c'est moi qui l'ai fait. C'est Mon déjeuner sur l'herbe.


    12 commentaires
  • Gerbes d'amour

     

     

    Un billet dans l'air du temps.

             Aujourd'hui, demain et toujours
             Fleuriront les gerbes d'amour.

    On peut être sensible à la poésie, mais la prose, c'est pas mal non plus. Voici ce que Dédé écrivait à Fernande.

            Ma chère petite Fernande bien aimée

           Dans quelques jours, nous serons heureux de pouvoir nous embrasser de bien près, car, sur carte ou lettre, ça fait plaisir, mais pas autant..
            Mille bons baisers.

     


    13 commentaires
  • Yves Barré

    Couple sur le pré
    2017-18, acrylique et pastels à l'huile sur toile, 100 x 81 cm

    En première intention, le pré était réduit à une simple ligne verte. Inscrire le couple enlacé comme un mot écrit sur une page blanche me semblait rendre compte de cette extase pendant laquelle le décor n'importe plus.
    – Et alors ? Ça ne l'a pas fait ?
    – Non, pas vraiment.

    Couple et pré sont désormais fondus dans un paysage. Le regardant se trouve maintenant face à une scène de genre.

     

    On peut suivre le cheminement de la création sur les billets suivants :
    – Sur le pré (2 études)
    – N'y a plus qu'à signer (premier état)

     


    6 commentaires
  • Yves BarréNage libre, figures imposées, 2017, crayon et aquarelle dans formes prédécoupées collées sur toile, 57x 72 cm

    Un ensemble présenté à la prochaine exposition Art et matière**. Si pour l'art, on peut faire les réserves d'usage – les réserves sont toujours d'usage –, pour la matière, je suis sûr de mon affaire. Il s'agit même de matériau de récupération. C'est dans l'air du temps. Les dessins s'inscrivent dans les formes prédécoupées de maquettes d'animaux en bois léger.*
    On notera incidemment la pertinence du titre.

    * Le billet du 29.11.17 énonçait la chose plus clairement.

    ** Art et matière, expo collective,
        pavillon Monod LE MANS.
        Du 26 février au 8 mars.
        Vernissage : mardi 26 février, 17 h 30


    12 commentaires
  • Yves Barré

    Dessin, encre et aquarelle, pour un spectacle donné par de jeunes circassiens.

    Signé et daté.


    16 commentaires