• Deux linogravures

    Deux linogravures sans prétention :
    Chat devant l'écuelle
    – Oiseau

    novembre 2017, 15 x 10 cm


    12 commentaires
  • Le voilà, dans la lumière rasante d'un matin de novembre,  le bel objet blistérieux avec ses personnages réunis pour la paix dans une ambiance festive.

    Marche pour la paix
    Marche pour la paix, 2017, objet blistérieux, 40,5 x 58  x 3 cm


    19 commentaires
  • En 1676 déjà, Monsieur Ménage se demande s'il faut dire, en parlant d'une femme, Poëte ou Poëtesse ; Philosophe ou Philosophesse ; propriétaire ou propiétairesse ; dépositaire ou dépositairesse.
    Il donne son sentiment :
       Pour moi, je dirois aussi plustost Mademoiselle de Gournay est Poëte, que Mademoiselle de Gournay est poëtesse ; La Reine d'Ecosse se mesloit d'estre Poëte, que la Reine d'Ecosse se mesloit d'estre Poëtesse. Mais je dirois plustost la Poëtesse Sapho & la Poëtesse de Gournay, que la Poëte Sapho & la Poëte de Gournay. Et je dirois aussi plustost une Poëtesse qu'une Poëte. Mais comme ces mots de Poëtesse & de Poëte au féminin ne sont pas usitez, il est bon de les éviter
       Pour ce qui est du mot de Philosophe au genre féminin, il est suffisamment usité, pour ne point faire difficulté à s'en servir.
       Il faut dire, au féminin, propriétaire & dépositaire, & non pas propriétairesse & dépositairesse.*

    Adam & Eve
    Agence TBWA – Apple - Avant - Pendant - Après :
    "Adam et Ève" par Adriaen van der Werff (1711) ; "La Chambre d'écoute" par René Magritte (1958)
    Image à retrouver ici.

    * Observations de Monsieur Ménage sur la langue françoise, 1686
    Mademoiselle de Gournay est aussi l'auteure d'un essai hors du temps : Égalité des hommes et des femmes (gallica.bnf.fr)


    10 commentaires
  • Lapins

     

    Quand le gouvernement polonais encourage les citoyens à suivre « l’exemple des lapins »*, entend-il qu'il faut se friser la moustache ?

    On relira, ici, ce que disait le souverain pontife de la chose.

     

    * Le Monde, 10.11.2017

    Carte de l'atelier de Groutel


    15 commentaires
  • Petit paysage d'automne

    Petit paysage d'automne
    2017, acrylique sur toile, 46 x 38 cm

     

    Le 11 novembre 1917, l'Excelsior titrait : Une exposition française remporte à Zurich un éclatant succès.

    « Cette exposition succède à une exposition de l'art allemand du dix-neuvième siècle.»

    Neutre, l'Helvète, mais pas dépourvu d'un certain sens de l'humour.


    14 commentaires
  • Porte
    Autre porte de l'atelier – état au 3 novembre 2017

    À essuyer les pinceaux.*

    Pour accompagner cette porte, une description qui m'est venue à l'œil en soirée : le Couvent de Liège.
    « Vis-à-vis de la cour est un rocher énorme percé de différentes manières ; ces différents trous, cavernes, ou ouvertures forment l'ermitage, la sacristie est un trou, le confessionnal un trou, la cuisine un trou, le dortoir un trou, chaque cellule un trou, les portes & les fenêtres de tous ces trous, ne sont eux-mêmes qu'autant de trous.»**

     

    * J'ai dû refuser de vendre la porte montrée précédemment, je ne me séparerai pas non plus de celle-ci.
    ** Joseph Baretti, Voyage de Londres à Gênes, tome 1, Amsterdam, 1777


    14 commentaires
  • Jardins
    Jardins, 2011, acrylique sur toile, 41 x 33 cm

    Deux tableaux découpés dans une réalisation plus ambitieuse abandonnée parce qu'elle ne correspondait pas à mon attente. Art de la récupération, en quelque sorte.

    Merci à Myriam pour l'aide efficace au montage des toiles sur châssis.


    14 commentaires