• Réglure Seyès

    Pages du cahier d'écriture

    Deux pages de mon cahier d'écriture, un beau cahier de 32 pages à réglure Seyès 3 mm.
    Pour d'infimes ratures et débords dans la marge, mes tracés à la plume Sergent-Major n'eurent pas l'heur de plaire à la maîtresse qui convoqua mes parents sur l'heure.

     

     

    « Pas chienM'en parlez pas »

  • Commentaires

    1
    Dimanche 24 Janvier à 06:49

    En musique de fond, près du radiateur : ".../... Elle avait de tout petits petons.../..."

      • Dimanche 24 Janvier à 20:41

        Valentine s'appelait Chantal.

    2
    Dimanche 24 Janvier à 09:34
    Oui M'dame, Barré s'occupait des filles.
      • Dimanche 24 Janvier à 20:48

        Le premier poème du recueil est une citation authentique de mon bulletin scolaire :

        « S'occupe des filles
          et rêve
          au lieu de dormir
         
          signé le principal »

    3
    yannick
    Dimanche 24 Janvier à 10:23

    J'avais osé, jeune inconscient, mettre en ce mois de mai et en épigraphe dans mon cahier de sciences de la nature des petits poèmes de mon cru. Je me croyais malin voire intéressant. Mais à l'époque, le prof hors de lui déchira à la vue de la classe entière toutes les pages concernées. Il balança avec rage le tout sur ma table d'étudiant et m'ordonna de ré-écrire l'ensemble du cahier en les privant de ma jeune et innocente poésie. Je le remercie encore aujourd'hui de ce geste de pure haine car j'ai illico intuitivement compris qu'il y avait de la part de ce scientiste une incapacité viscérale de rêver. Je n'ai de fait rien ré-écrit car l'imprévisible soixante huit a pointé à cet instant son petit bout de nez.

      • Dimanche 24 Janvier à 20:53

        Un dessin érotique (certains ont dit pornographique) m'a valu une longue privation de sortie à l'internat.

        Pour le même motif, on retrouve une convocation des parents, dans Broadway de Fabrice Caro.

    4
    Dimanche 24 Janvier à 10:59

    il manquait les titres pour qu'elle s'assure que tu suis les réglures ?

    signé ; sans pâtés 

      • Dimanche 24 Janvier à 20:54

        Avec pleins et déliés.

    5
    rodger
    Dimanche 24 Janvier à 22:36

    C'est renversant.

      • Lundi 25 Janvier à 11:06

        Question de point de vue. Ce qui est un paradoxe pour le dessinateur, car point de vue : point de dessin.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :