• Revoir ce qui réjouit le palais

    Même si l'été, il est en culotte courte, le gastronome reste un fin gourmet. Billet déjà publié en septembre 2008.

    Couple de pigeons
    Le pigeon, d'un tempérament ardent, et vrai modèle d'amour et de fidélité, offre une viande chaude et même aphrodisiaque.*

    * Le Gastronome français ou l'art de bien vivre, par les anciens auteurs du Journal des gourmands, Paris, 1828

    « Revoir en pyjama (l'autre jambe)Vie en rose »

  • Commentaires

    1
    Samedi 16 Août 2014 à 07:57

    s'aiment tant qu'ils envahissent les rues, conséquemment !

    signé : mon ami Pierrot

    2
    Samedi 16 Août 2014 à 10:04

    A la question classique (Cf. questionnaire Marcel Proust) "Quel est votre animal préféré ?", Paul Claudel répondait : "Le pigeon. Avec des petits pois."

    3
    Samedi 16 Août 2014 à 11:59

    @thé âche – Et l'amendement de pigeon sur les trottoirs est souvent gâché par semelles de nos chaussures.

    @Topa – On ne s'attend pas à tant d'humour chez Claudel.

    @claudel – Je disais "qu'on ne s'attendait pas à tant d'humour chez vous".

    4
    Dimanche 17 Août 2014 à 12:00

    Pas sûre que la viande du pigeon soit très consommable ! Mais si on en met dans les pizzas au lieu et place du boeuf ?

     

    5
    Dimanche 17 Août 2014 à 23:42

    il n'y a pas grand chose à manger...je préfère le sanglier ...


    amitié


    tilk

    6
    Lundi 18 Août 2014 à 06:33
    marine D

    Ils sont trop jolis !

    Savez-vous de quelle manière on peut quitter OB pour Elkablog ? Il me reste un blog OB et comme je ne supporte pas la pub... J'ai lu votre petit mot chez Tilk

    Merci

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :