• Rumination

    Vaches

     

    Quelle paix dans le troupeau !

    On rumine.

    On rumine cette histoire d'un homme qui rumine.

     

    Histoire d'un homme de Bristol, qui rumine, par le Docteur Frédéric Slare*



    Ayant ouï dire qu'il y avoit à Bristol un homme qui ruminoit, j'écrivis à M. Day, maire de cette ville pour m'informer du fait, & j'en ai reçu la réponse suivante.

    L'homme dont il s'agit, est âgé de vingt ans : il commence à ruminer un quart d'heure après avoir mangé : la nourriture, à ce qu'il lui semble, s'arrête dans la partie inférieure du gosier, où elle lui cause un sentiment de pesanteur ; elle ne passe qu'après qu'il la remâchée, & elle revient dans le méme ordre qu'il l'a avalée, c'est-à-dire, que le premier mets dont il a mangé, remonte le premier dans la bouche, & ainsi des autres. Ce rumínement dure environ une heure & demie, lorsque l'homme a fait un bon repas ; & s'il se couche en sortant de table, il ne peut dormir qu'après avoir ruminé le temps ordinaire ; il rumine également toutes sortes de nourritures, soit solides, soit liquides, & il les trouve d'un meilleur goût la seconde fois que la première. Le pain, la viande, le fromage & la boisson m'ont paru avoir la même couleur lorsqu'il les ruminoit, que tout cela auroit eu, si on l'eût mêlé & broyé dans un mortier.

    Au reste, cet homme a toujours ruminé, & il ne se souvient pas d'avoir commencé : quand il y a quelqu'interruption à cet égard, c'est une marque qu'il est malade : il a été allaité par sa mère ; son premier métier a été de travailler aux mines, il est à présent manouvrier, & ne manque pas de bon sens.

    Son père ruminoit quelquefois, mais beaucoup moins que lui.

     

     

    * Extrait des transactions philosophiques de la Société royale de Londres, 1691

    (source :google.books)


    Clin d'œil à Claude Vercey, pour sa rubrique Ruminations de la revue Décharge.

    « Plus que parfaitDe fil en aiguille, passant par le chas »

  • Commentaires

    1
    Vendredi 8 Juin 2012 à 06:34

    à 20 ans je faisais autre chose que de ruminer, je bouffais la vie.. j'ai peur des vaches quand en me voyant elles s'affolent mais c'est vrai qu'un troupeau à l'ombre d'un géant est apaisement.

    merci pour la qualité de tes articles

    2
    Vendredi 8 Juin 2012 à 07:44

    C'est pathologique ! Pôvre homme, tant d'acidité dans la gorge et la bouche ! Il n'y a que les belles pensées que l'on devrait ruminer ...

    3
    Vendredi 8 Juin 2012 à 07:47

    - "...un sentiment de pesanteur..." c'est exactement ça !... (une vache)

    - Il écrit drôlement bien, ce mec. (une autre)

    - A quelle heure i' passe le train ? (une troisième)

    - Bougez pas les filles, y'a un gars qui nous prend en photo. (une quatrième)

    - Pas de blème, c'est mon bon profil. (une cinquième)

    - Moi, je refuse de regarder ces conneries à la télé. (une sixième)

     

    4
    Vendredi 8 Juin 2012 à 10:12

    Parle-leur de gîte à la noix ou de macreuse à pot-au-feu, ça devrait les faire réfléchir avant de t'effrayer.

    5
    Vendredi 8 Juin 2012 à 10:15

    Il m'arrive de décorer les plats de crudités de belles pensées : je ne pense pas – tu penses bien – qu'on les rumine.

    6
    Vendredi 8 Juin 2012 à 10:21

    Une septième, hors champ, à la sixième :

    – Même Guy Lux à Intervilles ?

     

    7
    Vendredi 8 Juin 2012 à 11:49

    était-ce un fils (ou membre de la famille) du Minautore ? quand il éructait la couche d'ozone était menacée

    signé Pégase

    8
    Vendredi 8 Juin 2012 à 20:47

    Elles se couchent toutes pareilles ! Ces vaches sont de vrais moutons !

    9
    Vendredi 8 Juin 2012 à 22:55

    On t'en sait gré.

    10
    Vendredi 8 Juin 2012 à 22:56

    Quand il éructait aussi ? Je pensais que c'était seulement quand il flatulait. On ne sait pas tout.

    11
    Vendredi 8 Juin 2012 à 22:59

    Soleil dans le dos. Vent dans le dos.

    12
    lizagrèce
    Jeudi 7 Août 2014 à 17:49

    Parfois je rumine mes pensées mais jamais la nourriture ... On sait se tenir !

    http://maisondeliza.over-blog.fr

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :