• Sainte céphalophore

    Sainte Noyale

    Parce que son royal père la voulait marier, Noyale fuit l'Angleterre en compagnie de sa fidèle servante. Arrivées en Bretagne, elles remontaient le Blavet à la recherche d'un ermitage quand un tyranneau s'enticha de la belle et pure Noyale, au point d'entreprendre de l'épouser. Devant le refus de l'entêtée, ni une, ni deux, il la fit décapiter. Elle prit alors sa tête et son courage à deux mains pour pousser jusqu'à la banlieue de Pontivy où elle put enfin se reposer.*

    * La légende de la sainte céphalophore racontée bien mieux que par moi ici.

    Pontivy – août 2011

     

     

     

    Ne confondons pas

    Tête de cochon et pâté de tête.
    « Sans plisPetit jaune »

  • Commentaires

    1
    Mardi 15 Août à 06:09

    Si l'on en croit le philosophe Dany Brillant, la source de la céphalophorie trouve souvent son origine dans une histoire d'amour : "J'ai perdu la tête depuis que j'ai vu Suzette, etc."

      • Mardi 15 Août à 20:32

        Aux plus jeunes, on apprendra Alouette, gentille alouette.

    2
    Mardi 15 Août à 07:32

    Brillant rebond de Topa...

      • Mardi 15 Août à 20:32

        Il est coutumier du fait !

    3
    Mardi 15 Août à 10:53

    ça s'appelle avoir de la suite dans les idées, elle est allée rejoindre son dieu plus directement la tête entre les mains : prendre son destin en mains

    ce qui est marrant avec les représentations des saints c'est que l'objet du supplice est souvent mis en scène très littéralement

    signé : reflex

      • Mardi 15 Août à 20:49

        – Marrant ! Marrant ! Je l'ai plutôt en travers de la gorge (Sainte Noyale).

    4
    Mercredi 16 Août à 11:53

    je ne la connaissais pas cette légende là et pourtant j'ai remonté le Blavet

      • Mercredi 16 Août à 21:41

        Je l'ai découverte lors d'un parcours sur les sites de l'art dans les chapelles.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :