• Seizième

    – Tu ne t'es pas foulé ! Qu'est-ce qu'on va bien pouvoir commenter ? aurait pu écrire Minik Do, dans son commentaire du 7 courant. Il aurait pu... Mais non. Bondissant sur sa chaise à chaque coup gagnant de son favori...

     

    Jeu de paume

     

    lors d'un seizième de finale du tournoi du Jeu de Paume. M. Reverdy* qui vient de battre M. Capet, en deux manches sèches, se jette dans les bras de son entraîneur. Joie de courte durée : son royal adversaire va acheter – 15 louis – sa place pour le tour suivant.**

    Défait en huitième, M. Louis Capet achètera – 20 louis 6 sols – sa place en quart.

    Défait en quart, il achètera – 30 euros (sic)  – sa place en demi.

    Défait en demi, il l'achètera pour la finale, où il finira*** par perdre la tête.

     

     

    * « M. Reverdy est un exemple de l'ascendant qu'ont les joueurs tranquilles sur ceux qui, se dépitant à tout moment contre les chances du jeu, sont dans une agitation qui nuit toujours à leurs facultés », disait de lui, M. De Man, dans son Traité sur la connoissance du royal jeu de paume et des principes qui sont relatifs aux différentes parties qu'on y joue.
    ** On a peine à imaginer de nos jours, que la richesse puisse suppléer le talent.

    *** Ouf !

    **** Illustration : détail d'une esquisse de David.

    « À la ramasseGousse »

  • Commentaires

    1
    Mardi 14 Juin 2011 à 06:45

    - Eh ! bien, c'est pas joli-joli, ces "pratiques" où l'argent est roi...

    - Oui, mais c'était bien avant de Coubertin, tu penses...

    - Les fondamentaux, Coco, les fondamentaux... (A Brooklyn Art Critic Notebook) :

    Apologies to David

     

    2
    Mardi 14 Juin 2011 à 08:51

    Pas facile de conserver  une union monétaire !

    3
    Mardi 14 Juin 2011 à 11:03

    Il lui aurait fallu saisir la Balle au bond.

    4
    Mardi 14 Juin 2011 à 11:10

    Une réflexion post-publication (à la manière de...) :

    Est-ce qu'on peut gagner au jeu de paume ?

    5
    Mardi 14 Juin 2011 à 11:12

    Surtout quand ça ne tourne pas rond.

    6
    Mardi 14 Juin 2011 à 14:51

    Le Chevalier Maurice

    chantait après chaque victoire

    "La paume, c'est moi
    Je suis plus heureux qu'un roi
    Je ne me fais jamais de mousse
    En douce, je me pousse..."

    7
    Mardi 14 Juin 2011 à 15:41

    malgré ton renvoi sur un lien mathématique récemment..avec ces chiffres je suis paumée..

    8
    Mardi 14 Juin 2011 à 19:50

    Les balles trainent. Pas de petits ramasseurs de balles à l'époque ?

    9
    Mardi 14 Juin 2011 à 23:36

    Un chanteur qui a du jus.

    10
    Mardi 14 Juin 2011 à 23:37

    Assieds-toi : je vais t'expliquer.

    11
    Mardi 14 Juin 2011 à 23:40

    Gavroche n'était pas né.

    12
    Flora
    Jeudi 7 Août 2014 à 18:02

    Le voleur de Talan aurait dû étouffer cette racket dans l'éteuf.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :