• Si je m'attendais à ce cadeau...

    Les Amours d'un poète

    Vendredi – c'est pas vieux – l'homme à la voiture jaune me remet deux enveloppes.
    La première : Comme en poésie, n° 77 de la revue. Je vais y revenir.
    Je décachète la seconde avec fébrilité, pour en dégager Les Amours d'un poète, de Louis Barthou, illustré de dessins de Victor Hugo. Je ne vous présente pas Victor Hugo. Eh bien, vous n'allez pas me croire, Victor Hugo lui-même en signe la dédicace à mon nom. Dire si l'émotion m'a noué la gorge.

    Hugo

    Je ne connais que Totor – qu'il m'autorise cette familiarité – pour user ainsi d'un subjonctif plus-que-parfait.
    Voilà qui authentifie, s'il en était besoin, l'autographe du poète.
    Et pour assécher tout doute, j'ajoute ce qu'écrit Jean-Pierre Lesieur dans l'édito de Comme en poésie (page 1) :
    « N'est pas Victor Hugo qui veut.»

     

     

    « On demande à voirFond »

  • Commentaires

    1
    Dimanche 10 Mars à 06:28

    A ma connaissance (qui est bien petite, je sais...), seule "Juju" (Juliette Drouet) avait le droit de l'appeler "Totor"...

     

    Cela dit, quel visionnaire, ce Hugo !...

      • Dimanche 10 Mars à 21:48

        J'avoue que ce Totor m'a surpris, mais dans l'euphorie d'un soirée de spiritisme, une table a peut-être mal tourné.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    yannick
    Dimanche 10 Mars à 07:03

    Filiation  cachée ... ?

      • Dimanche 10 Mars à 21:48

        Quand on sait ce qu'on sait...

    3
    Dimanche 10 Mars à 10:43

    le seul Totor que je connaisse c'est celui de Julos Beaicarne) : t'as tord Totor tu t'uses et tu te tue......

    signé : tord tue eux

      • Dimanche 10 Mars à 22:07

        Le Totor qui astique les rails ?

    4
    Dimanche 10 Mars à 21:21

    Je m'incline devant ces grands poètes d'hier et d'aujourd'hui.

    (J'ai connu une personne qui a eu l'honneur de recevoir un ouvrage de Minou Drouet, dédicacé par l'auteure.)

      • Dimanche 10 Mars à 22:12

        C'est au mathématicien Chasles qu'un faussaire a réussi à fourguer des lettres de Cléopâtre, Vercingétorix ou Lazare le ressuscité  !

      • Dimanche 10 Mars à 22:23

        Quelques "belles" pages à découvrir sur le site de gallica :

        https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b525049362

    5
    Dimanche 10 Mars à 22:40

    Ah! la vache!

    (Je pense à Isis.)

    PS  T'es drôlement instruit, toi, Yves.

      • Dimanche 10 Mars à 22:54

        Aucun mérite, avec les livres qu'ON m'envoie.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :