• Sur le quai

    Pour oreilles averties, poème en forme de haïku (mais j'étais pas obligé) – et de surcroît fonctionnel – sur un problème d'hygiène.

    Éjaculation
    précoce ? Tout le contraire :
    Retour à l'accueil.

     
    En Retard

    Sur les quais est un recueil de Jacques Josse, aux éditions Traumfabrik. Il ne doit plus en rester beaucoup ! Mais on peut lire de larges extraits sur publie.net. Appréciez : « L'échalas décharné qui sort d'une étable en imitant le bruit d'un moteur, c'est Linlin pris de biais. Il conduit sa brouette sur la route. [...] »

    S
    ource illustration : gallica.bnf
    « Bout du mondePrincipe de précaution »

  • Commentaires

    1
    Mercredi 24 Mars 2010 à 07:38
    Love me tender.
    2
    Mercredi 24 Mars 2010 à 08:08
    J'ai trouvé quelques livres de Jacques Josse en vente par correspondance mais pas "Sur le quai".
    3
    Mercredi 24 Mars 2010 à 08:15
    Essaie auprès de l'éditeur :
    Francis Krembel, 6 chemin du Merdreau, 49170 Béhuard
    francis.krembel07[at]orange.fr
    4
    Mercredi 24 Mars 2010 à 08:34
    Bon à savoir : Patrick Sercu*, né en 44, en Belgique, fut champion du monde de vitesse en 63, 67 et 69...

    * Oui, c'est bien le fils d'Albert Sercu.
    5
    Mercredi 24 Mars 2010 à 09:36
    Tout le mond connait le bruit de la brouette ... il est variable cependant selon qu'on l'imagine à moteur-vapeur, moteur-diesel ou moteur mécanique
    6
    Mercredi 24 Mars 2010 à 12:16
    La brouette est-elle japonaise ?
    7
    Mercredi 24 Mars 2010 à 21:18
    J'ai bien connu Patrick Sercu. Enfin, pour être plus précis, son fils Christophe et le nôtre se retrouvaient dans des compétitions des caisses à savon, ces petits bolides à roulettes et à propulsion humaine qui dévalaient les rues en pente. En dépit du casque et des protections à toutes les articulations, ils ont partagé de mémorables plaies et bosses.
    8
    Mercredi 24 Mars 2010 à 21:30
    C'est ainsi pour les grandes inventions.
    9
    Mercredi 24 Mars 2010 à 21:32
    Non, ne te fais pas tant de sushi.
    10
    Mercredi 24 Mars 2010 à 21:33
    Pourquoi printanières ? Les trains et les brouettes circulent toute l'année.
    11
    Flora
    Jeudi 7 Août 2014 à 18:18
    Tout ça pour dire que, bref, on l'a dans l'train!
    12
    lizagrèce
    Jeudi 7 Août 2014 à 18:18
    Ejaculation précoce - train (arrière ???) - brouette .... Que d'évocations printanières !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :