• Sur le toit de votre maison

    La Maison de la Poésie de Haute-Normandie fête en mars la poésie comme c'est pas permis. À l'occasion, huit cartes postales de création sont également éditées, agrémentées au dos d'extraits de poèmes des auteurs invités. Sur l'une de ces cartes : les Tuiles à Durcet  vues sur Ahoui et un poème de Salah al Hamdani.

    Salah al Hamdani (image MPHN) Un jour je viendrai
    comme une averse
    je suis une nuée d'alouettes
    qui se posent sur le toit de votre maison.

    Ne soyez pas avare,
    ouvrez la fenêtre.

    Car dans les hauteurs de l'aube,
    je vous conterai le drame de l'exil,
    puis,
    je mangerai mes ailes
    pour ne plus voler.


    Salah al Hamdani
    traduit de l'arabe (Irak) par l'auteur
    en collaboration avec Isabelle Lagny


    En kiosque demain : la Bougie du Sapeur, n° 8
    « ChirurgieLa Taloupe »

  • Commentaires

    1
    Jeudi 28 Février 2008 à 14:03
    Tu as raison, Yves, il est grand temps de saluer d'un grand Youpi ! le travail de la MPHN, de son factotum en chef, Eric Sénécal, et de toutes les petites mains qui s'agitent par là-haut pour faire avancer le schmilblick poétique... 
    Bienheureux que les tuiles de ta photo accompagnent un poème irakien... 
    2
    Jeudi 28 Février 2008 à 14:30
    Les alouettes  peuvent aller et venir sur ton toit aux tuiles ouvertes ! ... Pas la peine qu'elle se mangent les ailes ! La seule chose à craindre se sera les courants d'air !
    LIZAGRECE

    3
    Jeudi 28 Février 2008 à 15:04
    Je me demande parfois si les gens que je fréquente sont raisonnables.
    4
    Jeudi 28 Février 2008 à 15:10
    Je trouve très forte cette image : Je mangerai mes ailes. Je ne changerai pas les mots du poète.
    5
    Jeudi 28 Février 2008 à 15:52
    Comme dirait Barbara, si la photo est bonne... ma fenêtre sera ouverte !
    6
    Jeudi 28 Février 2008 à 20:43
    Suffit de lire la phrase pour entendre la chanson.
    7
    Vendredi 29 Février 2008 à 09:43
    Bien sûr qu'il ne faut rien changer ! Moi aussi j'ai trouvé ces mots très forts !
    LIZAGRECE
    8
    Vendredi 29 Février 2008 à 23:37
    J'avais bien compris ainsi le fond de ta pensée.
    9
    Vendredi 29 Février 2008 à 23:52
    Ou encore un toit tranquille où marcheraient des colombes...
    10
    Lundi 3 Mars 2008 à 11:17
    j'ouvre volontiers ma fenêtre, j'aime bcp respirer l'air de la poésie !!! @ +
    11
    Lundi 3 Mars 2008 à 22:54
    Et c'est beaucoup plus sain que les produits en bombe...
    12
    Hector Sant-Malo
    Jeudi 7 Août 2014 à 18:44
    Voilà, l'errement du poète : une alouette posée sur un toit ! Foutaise : pourquoi pas un albatros qui n'arriverait pas à s'envoler ?
    Vous me peinez, poètes ! Vous n'y connaissez rien : chez les Sant-Malo, l'alouette se plume !

    Hector Sant-Malo, descendant de corsaire.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :