• Tire-sève

    Têtard 

     En pays de bocage, la haie était une ressource que le paysan savait préserver*. Les arbres étaient conduits en têtards, arbres courts de tronc, dont les branches coupées tous les 8-12 ans fournissaient le bois de chauffage. Parfois, pour de vieux chênes, on conservait une branche – tire-sève –  qui facilitait la reprise de la pousse.**

    L'arbre ci-contre tient du têtard. Il donne l'impression de se protéger de la bise venue de l'ouest.

    En bonus, sorti d'oubli :

    La branche tire-sève du têtard
    signale le chemin de ta maison
    autre gland autre sève à tirer

     

     

    * Aujourd'hui, le paysan descend dans la rue pour qu'on ne le prive pas de son poison. Un documentaire : le Roundup face à ses juges
    ** Tout sur la conduite de l'arbre têtard ici.

    Têtard, 2017, acrylique sur toile, 100 x 81 cm

     

    « RevisitéeJ'apprends à dessiner »

  • Commentaires

    1
    Jeudi 28 Septembre à 05:33

    J'applaudis des quatre mains !...

    Et que vive la haie vive !...

      • Jeudi 28 Septembre à 08:08

        La question d'un ami :
        Est-ce dans la haie vive qu'on ramasse le bois mort ?

    2
    yannick
    Jeudi 28 Septembre à 07:00

    Entre ciel et terre, le souffle,  le vent qui parle ....

    ( En Sarthe, Mélanie Vallet, peintre travaille beaucoup à partir des "troncs tétards" qu'elle appelle "trogne")

      • Jeudi 28 Septembre à 08:11

        Ce mot "trogne" ne me revenait plus au moment de préparer ce billet. Baptiste-Marrey a écrit de belles choses sur ces trognes.
        Je vais me documenter sur le travail de Mélanie Vallet.

    3
    Jeudi 28 Septembre à 07:16

    Haies, chemins creux, petites mares,

    à jamais disparus...

      • Jeudi 28 Septembre à 08:14

        C'est le progrès ! ne manquera-t-on pas de répéter. C'est le progrès !

    4
    photodilettante
    Jeudi 28 Septembre à 09:03

    je ne m'en lasserai pas.

      • Vendredi 29 Septembre à 09:17

        Toi non plus !

    5
    Jeudi 28 Septembre à 11:01

    c'était une bonne et belle manière pour renouveler les stères, et un bon et beau refuge pour les oiseaux et autres bestiaux

    signé : nostalgie (pas uniquement)

      • Vendredi 29 Septembre à 09:22

        Sans parler des mûres ou des gratte-culs pour les confitures.

        Du Journal de Jules Renard :
        « Aux champs. D'un rouge sombre, pleins de jus piquant, les gratte-cul attendris par l'automne.»

    6
    Jeudi 28 Septembre à 12:49

    je crois qu'après des décennies d'agriculture productiviste on en revient aux bonnes vieilles haies et c'est tant mieux. Merci de nous rappeler cette évidence

      • Vendredi 29 Septembre à 09:24

        Dans la région, les éleveurs de poulets de Loué ont perçu des aides pour la plantation de haies.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :