• Yves Barré

    À force d'avoir n° 41, 2020, acrylique sur toile, 20 x 20 cm


    8 commentaires
  • Yves Barré

    À force d'avoir n° 61, 2020, acrylique sur toile, 20 x 20 cm


    12 commentaires
  • Yves Barré

    À force d'avoir n° 27, 2020, acrylique sur toile, 20 x 20 cm


    8 commentaires
  • Tena, une jeune Kotokoly de Kounandohokou, une localite du departement de l'Atacora, debarque dans la ville de Parakou pour servir de domestique chez les epoux Dossou-Yovo. Elle entreprend de seduire serieusement M. Codjo, le jeune gardien. M. Codjo lui resiste, mais Tena est tenace... 
    Commence alors une liaison dangereuse a l'arriere-gout amer...*
    La suite dans L'Amour sous les arbres et dans les herbes, de Valentin C. Hounnon.

    Yves Barré

    À force d'avoir n° 37, 2020, acrylique sur toile, 20 x 20 cm

     

    * Source : books.google.fr


    16 commentaires
  • Tripotées, les fesses gardent cuisant souvenir.

    Yves Barré

    À force d'avoir 38, 2020, acrylique sur toile, 20 x 20 cm


    10 commentaires
  • Deux uniformes enserrent un moins que rien.

    Yves Barré

    En marge 28, 2020, pastels à l'huile sur papier, 20 x 20 cm

     


    16 commentaires
  • Yves Barré

    À force d'avoir n° 25
    2020, crayons sur papier kraft, A4

     

    Si, dans La Fiancée du cheikh*, Carol Marinelli avait écrit : « il plongea ses mains dans ses cheveux », plutôt que « il plongea ses mains dans ses cheveux », permutant par inattention, les deux adjectifs possessifs, elle aurait semé le désarroi chez ses lecteurs.

     

    * Harlequin, 2010

    Note :
    Chercher un lien entre l'image et le commentaire serait peine perdue.

     


    6 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique