• Yves BarréEntrée dans le décor, juin 2018, acrylique sur toile, 4 fois 20 x 20 cm

     


    12 commentaires
  • Justice sous le chêneSaint-Louis rendant la justice sous un chêne, 2018, acrylique sur toile, 30 x 30 cm

    Nouveau chef-d'œuvre de la peinture historique (sic).
    On reconnaît le chêne à ses glands. On reconnaît le roi Louis IX à sa couronne.


    10 commentaires
  • Yves BarréSur la plage, rejeté par la mer, juin 2018, acrylique sur toile, 20 x 20 cm

    Sur la plage, rejeté par la mer, pour ne pas oublier Aylan Kurdi, l'enfant syrien âgé de 3 ans, noyé et échoué sur une plage de Turquie, en 2015. La photo avait bouleversé l'opinion publique. L'indignation touchait les dirigeants de l'Europe. Plus jamais ça. On allait se bouger. Promis. Images qu'on ne verrait plus.
    On a vu. On voit.  Avec 239 personnes récupérées près des côtes lybiennes, c'est, après l'Aquarius, le Lifeline qui ne peut accoster dans un port européen.


    8 commentaires
  • Yves Barré
    Sans titre, juin 2018, acrylique sur toile, 4 tableaux 20 x 20 cm – Collection privée

    Chaque tableau dans son champ carré est un petit univers en soi. À peine sort-il de ses limites qu'il s'enrichit de la rencontre avec ses voisins. La vie, quoi !


    12 commentaires
  • Yves Barré
    Grains de sable et de tendresse, 2018, aquarelle sur toile, 30 x 30 cm – Réservé

    Avec son appareil photo, Françoise Bonnel recrée le monde – petit monde – qui l'entoure. En ajoutant qu'elle le sublime, je tiens là le juste mot de ce qu'elle nous confie sur son blog (A comme photésie)

    Sur votre peau de bébé, quelques cailloux donnés, valent mieux que mille baisers*. Grains de sable humide sur la peau de sa petite fille. moment de bonheur partagé, saisi par Françoise. Sa photo m'a inspiré cette aquarelle.

    * Légende de Françoise Bonnel (lien vers son blog A comme photésie, ci-contre)


    6 commentaires
  • Yves BarréPeinture du 14 juin 2018, acrylique sur toile, 20 x 20 cm

    L'ennui avec des œuvres non figuratives, c'est qu'on ne sait pas où se trouvent le haut, le bas, la droite, la gauche.
    L'envers si.
    Pour celle-ci : masse bleue à gauche, bande verte à droite. On ne cherchera pas d'autre signification que cette opposition de surfaces et de couleurs. Sauf.
    Sauf si, on s'avise de faire pivoter le tableau.
    Et là, certains y verront paysage : verte prairie sous large ciel ou mer calme au pied d'une falaise...

    Yves Barré

     


    8 commentaires
  • Et si la terre trouble hume ta chair chétive
    J'ai de ton pur esprit bu le feu le plus beau
    Paul Valéry
    (Stéphane Mallarmé mystérieusement)

    Yves BarréHumer, 2018, acrylique sur toile, 20 x 20 cm

    Parce qu'il lui manque un je-ne-sais-quoi d'évidence, je n'avais pas prévu d'exposer ici si tôt cette toile, mais son titre résume un moment – de grâce – saisi par Yannick depuis sa fenêtre, moment dont  s'inspire le court texte suivant.

    En petite bande lâche, les têtes chenues trottent menu dans la ville. Œil sur la pointe du mocassin pour éviter la crotte canine ou le pavé inégal. Nez en l'air pour les plus hardies.
    – Oh, compagnons et compagnes, venez humer ce jasmin odorant.
    Toutes de se regrouper, en hâte lente, devant le mur dégoulinant de blanche verdeur pour humer l'envoûtante fragrance. Et renifler d'aise.


    5 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique