• Petit CarréPetit Carré, 1997 ?, acrylique et collage sur carton, 20 x 20 cm

    Une peinture à l'acrylique, datée approximativement de 1997. Je ne sais plus si le titre fait référence au format ou au motif qui apparaît en haut. C'est un peu comme petit con. On ne sait pas si petit désigne la jeunesse du sujet visé ou l'ampleur de la connerie. Quoiqu'on n'ait guère de doute à ce sujet.


    4 commentaires
  • Cri (étude) En ce moment un cri horrible retentit au delà d'un petit mur de la cour ; l'abbé effrayé se leva, Cinq-Mars en fit autant.
    — C'est un cri de femme, dit le vieillard.
    — Qu'il est déchirant ! dit le jeune homme. Qu'est-ce ? cria-t-il à ses gens qui étaient tous sortis dans la cour.
    Ils répondirent qu'on n'entendait plus rien.
    — C'est bon, c'est bon, cria l'abbé, ne faites plus de bruit. Il referma la fenêtre et mit les deux mains sur ses yeux.
    — Ah ! quel cri, mon enfant, dit-il (et il était fort pâle), quel cri ! il m'a percé l'âme : c'est quelque malheur.
    *

    Sur la copie du jeune Alfred de Vigny, cette annotation de son professeur de belles lettres :

    Vous abusez de la répétition de cri et crier. Essayez d'amender votre texte en faisant usage de synonymes : baréter, clapir, rauquer, glatir, grisoller, tirelirer, crouler, butir, courcailler, margotter, glottorer, grailler, pupuler, cacaber, crételer, huir, gringotter...**

    * Alfred de Vigny, Cinq-Mars ou Une conjuration sous Louis XIII, Bruxelles, 1837, p. 68
    ** Assurément, ça va amender !

    illustration : étude pour Un cri, craie Conté sur papier

    4 commentaires
  • Bonjour M. Cueco À chaque jour suffit sa pomme de terre, écrit Henri Cueco dans le Journal d'une pomme de terre.*
    Voici – contre – une pomme de terre. Dressée sur son derrière de pomme de terre. Et appuyée sur le bord gauche du cadre. Obliquement de façon à rester debout.
    – On la voit à peine sous le blanc.
    – À peine... À l'instar de la taupe, la pomme de terre recherche la discrétion.


    Bonjour M. Cueco
    2007, acrylique sur toile, 33 x 41 cm

    * Stock, 2001. Exposition Cueco ou la nature des choses, château de la Roche-Guyon (95), jusqu'au 19 octobre.


    12 commentaires

  • Sur – dans si on préfère – un carnet de croquis. Cheval qui joue à saute-mouton. Qu'apprends-je à propos, consultant l'excellent Trésor informatisé de la langue française, pour y vérifier la graphie de saute-mouton, avec ce singulier mouton comme si on n'en sautait qu'un, Victor Hugo oubliait l'Académie française pour la balle élastique et pour le saute-mouton. Sous le billet de 500 F – anciens – se cachait donc un homme.
    – Et pourquoi Pégase dans le coin ?


    4 commentaires
  • à une doctorante en histoire qui intervient à Nancy,
    les 12 et 13 juin, aux journées d'étude sur
    la Rééducation des filles aux XIXe & XXe siècles*

    Cheval cruciverbiste
    – En deux lettres : Ne voulait pourtant pas être vache avec son amant.*


    * Calenda, calendrier des sciences sociales
    ** Définition de Michel Laclos (recueils de mots croisés chez Zulma)


    18 commentaires
  • Atelier, 6 juin
    Vue de l'atelier, vendredi 6 juin. C'est le lendemain.
    – On ne voit pas bien les carottes rabougries.
    – Ce n'est pas le sujet principal de la photo.
    – Oui, mais quand même, on ne les voit pas bien.

    12 commentaires
  • Atelier 5 juin
    Vue de l'atelier, jeudi 5 juin.
    – Comme c'est coloré ! Tu n'es pas malade au moins ?
    – Patience. Patience. Ici, c'est tous les jours semaine du blanc.
    (Je ménage le lectorat.* Je ne livre qu'avec parcimonie. Faut durer. D'où viennent les vents ?)

    * L'effet de se faire appeler lectorat ! Comme clientèle ou pratique !

    12 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique