• Yves Barré     Yves Barré
    Petit paysage avec marronniers 1 & 2, 2018, acrylique sur toile, 20 x 20 cm

    Pour tenir compagnie à ces modestes toiles,  un quatrain*  emprunté à Léon Duvauchel, pas mécontent de sortir de l'oubli.

    « Nous irons, le hasard toujours nous dirigeant,
      Avec les papillons danser des farandoles,
      Lorsque les marronniers aux blanches girandoles
      Sèmeront sous nos pas leur floraison d'argent.»

     

    * extrait de Printemps projeté, in revue La Mosaïque, 1882 (gallica.bnf.fr)


    12 commentaires
  • Yves Barré
    Qui conquit la toison ? 2108, carton découpé, 12 x 18 cm

     


    12 commentaires
  • Yves BarréJaunes & pissenlit, 2018, acrylique, pastels & végétal sur toile,  20 x 20 cm

    En chemin, les frères Cadmium croisèrent un pissenlit confus. Du conte qu'on aurait pu conter, j'ai tiré des jaunes. Si les  cadmiums sont une imitation, le fond de toile est un authentique jus pressé de la fleur. On pourrait m'en reprocher le sacrifice, mais c'était périr sous la tondeuse ou entrer dans la postérité.


    11 commentaires
  • Yves BarréCela fait des ocres, 2018, acrylique sur toile, 20 x 20 cm

    Tout a commencé comme une écriture peinture en marge de projets qui nécessitent des temps d'exécution plus longs. Notes de pensées picturales, réemploi de motifs ou confrontations de couleurs. Sur toiles carrées de 20 cm de côté. Au fil des jours, cela finit par constituer un univers cohérent que je continue à enrichir.


    7 commentaires
  • Partage de l'unPartage de l'un, 2018, acrylique sur toile, 20 x 20 cm

     


    16 commentaires
  • à Peggy, pour son Carré bleu

    Yves BarréCarré bleu, 2018, acrylique sur toile, 20 x 20 cm

    Allongé sur le Divan* de son poème, Edmond Rostand ne voit plus par la fenêtre qu'un carré de ciel bleu.

    Et je n'aperçois que du bleu, du bleu,
          Du bleu dans la baie ;
    Le soleil y vient, une heure, au milieu,
          Faire sa flambée ;

    Puis, le carré bleu pâlit vers le soir,
          Prend un vert turquoise ;
    Puis il s'assombrit, devient presque noir :
          C'est comme une ardoise.

     

    * Le Divan, texte intégral dans Les Musardises (gallica.bnf.fr)

     


    12 commentaires
  • Yves BarréPeinture du 30 mars 2018, acrylique sur toile, 46 x 55 cm

    – Sans la pie, le tableau de Monet ne serait pas ce paysage de neige qui frise la perfection.
    – Oui, sans doute...
    – Alors, ici, manque une coccinelle, petite touche complémentaire parmi ces verts...
    – Ça ne frise donc pas la perfection.

     


    19 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique