• Trois mousquetaires

    Pierre de Coubertin* souhaitait que l'art fût représenté aux Jeux olympiques et des concours d'art furent organisés jusqu'aux Jeux de Londres en 1948.

    En 1924, pour les jeux  de Paris, Henri de Montherlant faisait parti de l'équipe de France de littérature. Il ne figura pas au palmarès du concours remporté par Geo Charles – médaille de vermeil pour son poème Jeux olympiques. Charles Antoine Gonnet, autre français obtint la médaille de bronze, avec Vers le Dieu d'Olympe.

    Sur la photo, quatre concurrents de l'équipe de France, avant la finale.
    De gauche à droite : A. Godinat, C.-A. Gonnet, L.-A. Montai, G. Charles.

    gallica.bnf.fr

    * Curieusement, concourant sous un pseudonyme, Pierre de Coubertin fut le premier médaillé d'or en 1908.
    Source image : gallica.bnf.fr

    « Poutre d'escampetteRions avec Lacan »

  • Commentaires

    1
    Samedi 1er Avril à 06:31

    Cette anecdote (savoureuse) doit figurer, me semble-t-il, dans un numéro de Décharge sur le thème "sport et poésie"...

      • Samedi 1er Avril à 07:37

        Ah ! Décharge ! La revue est une vraie chance pour le lecteur de poésie.
        Et ce, depuis 1981, comme Jacques Morin le rappelle dans Quelques éléments à connaître sur les débuts de la revue Décharge à l'usage des lecteurs et des abonnés en particulier, suivi de Quelques crocs chros (Gros textes / Décharge, 2017)

    2
    Samedi 1er Avril à 07:18

    Score final :

    Pierre 2 coups, Berthe 1

      • Samedi 1er Avril à 07:39

        Topa fait dans Décharge, toi dans rebut rébus. smile

    3
    Samedi 1er Avril à 07:40

    ils n'ont pas la ligne les écrivains

      • Dimanche 2 Avril à 10:23

        Et pourtant, ils ne manquent pas d'y aller.

    4
    Samedi 1er Avril à 10:56

    écouter le siècle de Périclès de Julos (Beaucarne) ...

    signé ; ouïr

    5
    Samedi 1er Avril à 10:58

    à lire ici :

    http://fr.lyrics.wikia.com/wiki/Julos_Beaucarne/P%C3%A9ricl%C3%A8s

      • Dimanche 2 Avril à 10:38

        Je vois d'ici, Julos Beaucarne avec un pull aux couleurs du Standard de Liège ou du Royal Football Club Écaussines.

    6
    wolf
    Dimanche 2 Avril à 18:32

    Est-ce que la moustache broussailleuse aidait le shoot ?

      • Mardi 4 Avril à 08:22

        Pour régler la mire ?

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :