• Un blanc aligoté avec mes rillettes ?

    Vins de Bourgogne

    Autres belles pièces – Claude Vercey

     

    Après le rouge montre-cul, le blanc aligoté.

    Diderot n'ayant pas souhaité prolonger sa collaboration – il aurait une encyclopédie sur le feu –, c'est Henri Micaux qui rédige une courte note :

    « [...] elle se préparait à extraire le vin blanc aligoté du réfrigérateur de la cuisine, lorsqu'ils entendirent frapper, assez brutalement, à la porte d'entrée.
    – Ah ! merde ! s'écria Cécile, encore ce connard ! »*

    À ce moment du récit, hormis Cécile, personne ne sait rien de cet importun jobastre**. Et cela ne nous regarde pas, puisque seul le vin nous intéresse... Quoiqu'il faille craindre le pire d'un vin ayant séjourné au frigo !

     

    Demain : le Clos du roy.***

     

    * Henri Micaux, Histoire très lamentable de la vieille Morvandelle et du vieux Nègre, ed. Le Manuscrit, 2006

    ** Rien ne dit non plus que cet importun soit également jobastre, mais ce dernier mot avait besoin de prendre l'air.

    *** Tu ne vas pas nous faire ça ?

    « Pas de Lacédémonie entre nousVacherie »

  • Commentaires

    1
    Jeudi 11 Avril 2013 à 06:26

    - L'aligoté, un vin très attachant...

    - Henri Micaux, ch...

    2
    Jeudi 11 Avril 2013 à 06:35

    j'ignorais qu'il existait des écoles réservées aux communistes.

    3
    Jeudi 11 Avril 2013 à 07:27

    au petit déjeuner.. quel sarthois..tu n'es pas lacédémonien!!

    4
    Jeudi 11 Avril 2013 à 09:01

    Pff! Pour un jobastre pas la peine de se casser la tête ! le vin sortant du frigo fera l'affaire !

    5
    Jeudi 11 Avril 2013 à 13:53

    on en boit de toutes les couleurs. j'ai connu un  oeunologue qui devant la rangée de barrique disait un verre à la main : un tour pour se désaltérer et le retour pour goûter.

    signé : buvonzuncou (nom de dieu larirette)

    6
    Jeudi 11 Avril 2013 à 22:47

    J'espère que ce vin était pour faire une sauce ! lol... Passe un bon week-end... Amitiés... Lulu66

    7
    Jeudi 11 Avril 2013 à 23:15

    Pas le Henri Michaux, mais le Henri Micaux ! Qui ne joue pas dans la même cour.

    8
    Jeudi 11 Avril 2013 à 23:16

    « On ne peut pas tout savoir ! » (Georges Marchais)

    9
    Jeudi 11 Avril 2013 à 23:16

    Je vais différer mon bilan sanguin.

    10
    Jeudi 11 Avril 2013 à 23:17

    Si tu le dis...

    11
    Jeudi 11 Avril 2013 à 23:20

    Ne dites pas un œnologue, dites un sexologue. Surtout si vous tastez du montre-cul.

    12
    Jeudi 11 Avril 2013 à 23:25

    Tiens, c'est une idée !

    13
    Jeudi 11 Avril 2013 à 23:30

    Pour les sauces, c'est plutôt un Sauvignon.

    14
    Claude Vougeot
    Jeudi 7 Août 2014 à 17:38

    Tu ne vas pas nous faire une citation de Claude Roy, quand même ... !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :