• Un oubli réparé

    Après le billet du 11 octobre (ci-dessous).

    Paul Deschanel ? Que venait-il faire dans cette galère ? Bon sang ! Mais c'est bien sûr ! aurait dit l'inspecteur Charolles*. Je me souviens maintenant du motif de la note sous le dessin.

    Moi, posant en costard de président dans un intérieur bourgeois : de quoi douter de ma santé mentale.

    Ce qui pourraitsource photo : gallica.bnf.fr

     

    * Gotlib, Rubrique à brac, tome 4, Dargaud, 1973

    « Mise à l'ombreEn se grattant, on a grand plaisir »

  • Commentaires

    1
    yannick
    Lundi 13 Octobre 2014 à 05:07

    Il était temps que tu te présentes. Le pays va mal. Tu as le soutien de l'UDC (Union Démocratique Chais!ère) et s'ensuivent


    le RDC, l' OMC, le CTACR ( très proche de ta mère) le FMRC ( mais peut-on vraiment compter sur eux ?)


    et le FNC ( mais iras-tu jusque là pour être élu ? j'en doute !). Tu as financièrement l'appui de l'amicale


    des amis de Déschanel, père et fils, bien sûr  Bordeau Chesnel et la caisse du congrès des Ahoui t'es acquise.


    Je viens d'avoir un coup de fil de Juppé qui s'inquiète...


    On se tient au courant !

    3
    Lundi 13 Octobre 2014 à 07:17

    Superbe collage, en redemanderait presque.

    4
    Lundi 13 Octobre 2014 à 07:46

    Très étudiée, la pose qui s'affirme nonchalante et décontractée, sans doute pour mieux cacher une timidité existentielle...

    5
    Lundi 13 Octobre 2014 à 08:42

    col dur et souliers cirés ? tu poses pour la postérité!  quelques cheveux qui volent, d'où vient le vent ?

    signé : la main dans le sac

    6
    Martine
    Lundi 13 Octobre 2014 à 10:29

    J ai hésité à répondre sur la lueur d intelligence......j en suis sûre ....au risque de te décevoir....au vu de ce montage je reste sur l interrogation....

    7
    Lundi 13 Octobre 2014 à 23:51

    @yannick – Les sondages avancent une arrivée dans un fauteuil. Peut-on leur accorder crédit ? Quant au FNC, j'ai été clair, il n'aura pas un siège.

    @Flora – D'un côté, c'est juste ; de l'autre, ce n'est pas faux.

    @laurent – Si tu insistes...

    @Topa – Quand on ne sait pas dessiner les mains, on les met dans les poches ou dans le dos, pareil pour la timidité – existentielle ou non –, quand on ne sait pas la dessiner, on la cache.

    @thé âche – On ne dira pas d'où vient le vent. Ces fagacées, il faut mettre du bicarbonate dans leur eau de cuisson.

    @Martine – On ne confondra pas dubitative et carotte à croissance rapide. (Je serais surpris que cette phrase ait un sens, mais elle est arrivée à l'improviste, je l'ai laissée)

    8
    Mardi 14 Octobre 2014 à 09:33

    que ces choses estant bien dites, l'art du déduit habite ici. l'esperluette résulte de la ligature de la conjonction de coordination.

    Sur mol duvet assis, un gras chanoine,
    Lez un brasier, en chambre bien nattée,
    A son côté gisant dame Sidoine
    Blanche, tendre, polie et attintée,
    Boire hypocras, à jour et à nuitée,
    Rire, jouer, mignonner et baiser,
    Et nu à nu, pour mieux des corps s'aiser,
    Les vis tous deux, par un trou de mortaise :
    Lors je connus que, pour deuil apaiser,
    Il n'est trésor que de vivre à son aise."

    François Villon : les contredits de Franc Gontier

    signé : ballades

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :