• Une suite

    Yves BarréUne fenêtre, 2021, acrylique sur toile, 27 x 18 cm

    Reprise annoncée du dessin du 11.08.21, dans la réponse à Yannick dont l'acuité du regard porté sur mes travaux m'est un précieux stimulant. Je me cite – ya pas d'raison ! – :
    J'ai oublié ce qui m'a conduit à recouvrir cette surface d'un mélange de noir, bleu et vert, mais je me souviens que cette fenêtre s'est imposée comme une nécessité. Je revois qu'il y a tout en bas, une fine zone orangée qui mérite considération (un rappel orangé dans la fenêtre plutôt que ce vert).

    Au moment de notre échange, cette toile ressemblait à ce qui suit.

    Yves Barré

    « ConvergenceRouge-gorge »

  • Commentaires

    1
    Jeudi 16 Septembre à 04:21

    Cela repose l'éternel : quand est-ce que le tableau est vraiment "fini" ?

      • Jeudi 16 Septembre à 21:26

        Je pourrais répondre par une boutade. D'ailleurs, je vais le faire, en espérant que l'examinateur appréciera la pirouette et se montrera indulgent, parce que je n'ai pas révisé ce chapitre du cours... Le tableau est fini quand le tube de peinture est vide.

        Le dilemme est le même en ce qui concerne l'écriture.

    2
    yannick
    Jeudi 16 Septembre à 11:05

    La couleur en écho au bas du tableau me rappelle les petits doigts de pieds qui dépassent de la robe rouge du tableau de la femme sainte de Zurbaran.

      • Jeudi 16 Septembre à 21:06

        Zurbaran

        La sainte femme dont tu parles est sans doute Marina, parce que j'ai aussi dans ma pinacothèque, une sainte Agathe plus tétons que petons.

    3
    Vendredi 17 Septembre à 06:49

    Mystérieuse chambre noire...

      • Vendredi 17 Septembre à 21:20

        Après la mystérieuse chambre jaune de Gaston Leroux.

    4
    Vendredi 17 Septembre à 09:53

    Bonnard revenait retoucher ses toiles jusque dans le musée...

    signé : prendre de la graine 

      • Vendredi 17 Septembre à 21:27

        Après lui, Banksy (auto)détruit ses œuvres.

         

    5
    yannick
    Vendredi 17 Septembre à 11:01

    Ahoui, c'est Marina où intuitivement l'artiste redonne présence à son corps entier ... comme Rimbaud dans sensations " Rêveur, j'en sentirai la fraîcheur à mes pieds, je laisserai le vent baigner ma tête nue", le corps entier du bas en haut et toi, avec la fenêtre dans l'obscurité ouvre à un couleur qui la borde verticalement et se répète en bas légèrement courbée traçant en écho à la croix noire de la fenêtre, une croix de couleur. L'artiste renoue en lui par la couleur corps et esprit qui furent tragiquement séparés. depuis des lustres éteints. Alors, vive l'art qui vivifie la vie !

      • Vendredi 17 Septembre à 21:30

        Comme ces "lustres éteints" sont lumineux dans ta phrase !

    6
    Vendredi 17 Septembre à 20:12

    ça me fait penser au travail de Georgia O'keeffe sur la porte. J'ai vu un excellent reportage sur elle sur arte.

      • Vendredi 17 Septembre à 21:52

        À la suite de ton commentaire, je suis allé voir le reportage consacré à Georgia O'Keeffe. Je comprends que tu aies pensé à son obsession sur la porte du patio. Chez elle, c'est la porte qui est noire.

        Arte

    7
    rodger
    Vendredi 17 Septembre à 20:41

    J'imagine la fenêtre d'une cellule de prison.

    En pluss joli, bien sûr.

      • Vendredi 17 Septembre à 22:05

        Devant ce que j'avais commis, j'ai pensé au poème de Verlaine "Le ciel est par-dessus le toit". Mais, j'imagine que les fenêtres d'une cellule sont munies de barreaux, comme la fenêtre de la chambre qu'occupait mon père, enfant, dans la ferme familiale !

    8
    Hier à 08:32

    oui c'est en regardant ces tableaux que j'ai pensé à la qualité, à la grandeur de tes productions. elle sera exposée bientôt à Paris

      • Hier à 08:53

        Merci de m'avoir détourné de mon projet initial qui était de visionner «Paul Gauguin, "je suis un sauvage"» (film de Marie-Christine Courtès). En plus d'être peintre, Georgia O'Keeffe a mené sa vie d'une manière remarquable. Je vais revoir avec plus d'attention les paysages. Gauguin attendra.

    9
    Hier à 17:21
    individu1671137

    Est-ce une actualité qui "m'inspire" : je vois là l'intérieur d'une burka.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :