• De la continuité dans l'usage du blanc – gris, pour quelques-uns, mais le gris n'est après tout qu'un blanc sale.
    Billet publié en septembre 2007.

    Tablier

     

    On cherchera le rapport entre la toile présentée et l'extrait de la Relation véritable du royaume de la coquetterie. Il y a. Mais cousu de fil blanc.

    « Quant aux dames, on y voit les admirables qui n'ont rien de merveilleux que le nom. Les précieuses, qui maintenant se donnent à bon marché. Les ravissantes, qui tirent plus à la bourse qu'au cœur. Les mignonnes, qui d'ordinaire ont l'esprit aussi mince que le corps. Les évaporées, qui dansent partout sans violon, qui chantent tout sans dessein, qui parlent de tout sans garantie, et qui répondent à tout sans malice, à ce qu'elles disent. Les embarrassées, ayant toujours dix parties à la tête, et dix galants à la queue.»


    François Hédelin, abbé d'Aubignac (1604-1676)
    La relation véritable du royaume de la coquetterie

     

     

    Tablier, 2007, acrylique et collage sur toile, 30 x 24 cm


    9 commentaires
  • Petit véloUn petit dessin du siècle dernier. Celles qui l'ont sorti de sa retraite ont reconnu mon écriture et... mon humour incomparable.*

    Si on ne dispose pas de bicyclette, on pourra en faire une image à colorier.

     

     

    * À propos d'humour – pas drôle celui-là ! – et faute de temps pour rebâtir un blog, je continue provisoirement à publier chez MM. Eklablog. Si la réclame vous insupporte, pensez à Adblock.


    12 commentaires
  • Le billet suivant a été mis en ligne le 1er novembre 2009.

    Publicité Stihl Je vous connais, ça donne envie de tronçonner... Attendez, ça va être pire. D'où vous êtes, vous ne pouvez pas lire l'argument publicitaire. Je vous le livre donc, à la virgule près. Je cite :

    « Tôt le matin, le thé est servi, il fait déjà chaud. On se prépare, les regards sont durs et apaisés à la fois car nous y sommes, la vie de bûcheron s’ouvre à nous. Se retrouver au milieu de la clairière et humer l’odeur du tronc fraîchement coupé, la franche et virile camaraderie qui suit la sensation du devoir accompli. Une STIHL à 199 € c’est une affaire, dès que l’on trouve un arbre dans le coin, on va tronçonner, s’éclater comme des bêtes.»

    * Publicité relevée dans le supplément TV Magazine Ouest du 30.10.2009


    10 commentaires
  • Couple (détail)Une suite au dessin du billet précédent.
    Les couples ont été peints sur une paire de tapis. Pour être précis : sur l'envers en toile de jute des tapis.
    Le couple d'amis à qui je destinais ce diptyque ne l'a jamais reçu. Pas que nous nous soyons fâchés, mais l'œuvre ne m'a pas paru assez aboutie pour l'offrir, même si, au cas où elle n'aurait pas ou plus plu, il restait l'opportunité de l'utiliser sur le seuil de la maison pour s'y décrotter la chaussure, usage premier du support.

    Couples
    Couples, 1997, acrylique sur tapis de sol, chaque tapis : 58 x 36 cm


    7 commentaires
  • Le Dictionnaire des difficultés de la langue française* est formel :
    Couple ne se dit jamais de choses qui vont naturellement ensemble ; dans ce cas on dit une paire.
    Ainsi on ne dit pas une couple de seins ou une couple de couilles, mais une paire de seins, une paire de couilles.
    C'est ce qu'illustre avec à-propos mon dessin d'une couple de couples. 
    Ce dernier mot, de genre masculin, puisqu'il exprime ici [...] l'union [...] de deux êtres animés qui se conviennent, qui sont faits l'un pour l'autre, ou qui se sont choisis l'un l'autre particulièrement pour propager l'espèce.** L'auteur donne pour exemple un couple de fripons. Pas étonnant que l'espèce se soit répandue.

    Couple (Yves Barré)
    Couples, 1997

    * Adolphe V. Thomas, Larousse, 1971
    ** B. Lafaye, Dictionnaire des synonymes de la langue française, Hachette, 1884.


    13 commentaires
  • Dans une prochaine vie (on ne sait jamais) je serais vraisemblablement écureuil.
    Qui oublie où il a fourré son gland, se réjouit de le retrouver.

    Ravi justement d'avoir retrouvé ce travail autour des Massacres de Scio d'Eugène Delacroix.
    En voici deux pages (1997 ?).

    D'après Eugène Delacroix

     


    7 commentaires
  • Carnet à spirales

    Ces pages de Carnet à spirales ont été mises en ligne en novembre 2006.


    7 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique