• Virino kaj kato

    Virion kaj kato 1    Virino kaj kato 2

    Deux gravures sur polystyrène extrudé. Tirages sur papier Kraft.

    En titrant cette série* Femme et sa chatte, je ne pensais qu'à chat, mais je m'aperçois que les traducteurs automatiques se méprennent sur mon intention : pussy pour cat chez le londonien, coño pour gato chez le madrilène, cony pour gat chez le barcelonais, figa pour gatto chez le romain...
    Je n'ose imaginer quelles versions me seraient servies si le modèle avait posé avec un abricot.


    * Il y a d'autres gravures.

    « Quand syzygie pas...Le lendemain, il pleuvait »

  • Commentaires

    1
    Vendredi 18 Novembre 2016 à 05:18

    Avec un titre en espéranto, ton message a des chances d'atteindre l'international...

      • Vendredi 18 Novembre 2016 à 10:13

        J'ai cru un temps que l'espéranto n'allait pas m'égarer sur des voies inavouables, mais il est capable de récupérer le pussy anglais pour traduire la chatte..

    2
    Vendredi 18 Novembre 2016 à 07:26

    Une chatte peut en cacher une autre....

      • Vendredi 18 Novembre 2016 à 10:16

        Il faut se garder aussi des arrière-trains.

    3
    Vendredi 18 Novembre 2016 à 08:23

    Quel que soit le minou, c'est de la douceur dans ce monde brutes.

      • Vendredi 18 Novembre 2016 à 10:24

        Mordu de l'un, mais pas de l'autre...

    4
    Patachou
    Vendredi 18 Novembre 2016 à 08:27

    Loudon Wainwright III - "Me and My Friend The Cat" - YouTube

    <cite class="_Rm">https://www.youtube.com/watch?v=HAVyUbM8dYM</cite>
    20 nov. 2012 - Ajouté par feednanigan

    Loudon Wainwright III - "Me and My Friend The Cat". feednanigan. SubscribeSubscribedUnsubscribe 6969 ...

      • Vendredi 18 Novembre 2016 à 10:25

        Mais où vas-tu chercher tout ça ?

    5
    Vendredi 18 Novembre 2016 à 11:15

    et si la chatte met ses griffes ?

    signé : fait divers

      • Vendredi 18 Novembre 2016 à 13:03

        Tu te feras un plaisir d'apprendre à ton chat que Gaspard désignait le chat (et le rat) dans l'argot des chiffonniers au XIXe siècle.

    6
    yannick
    Samedi 19 Novembre 2016 à 07:16

    Langoureux vertige !

      • Lundi 21 Novembre 2016 à 00:09

        Je n'aurais pas dit ça, quoique nous soyons du côté du voyeur.

    7
    Samedi 19 Novembre 2016 à 11:03

    je savais pour le rat, je m'empresse de lui dire, je ne sais s'il sera heureux de se voir confondu avec un rongeur pas très ragoutant : pour le moment il fait une pré-sieste.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :