• Du côté de chez la comtesse

    Yves Barré

    À chacune des livraisons de sa revue Comme en poésie, Jean-Pierre Lesieur prend soin de joindre une carte illustrée et invite ses lecteurs-lectrices à la lui retourner légendée.

    Le numéro 79, tout frais paru, annonce en couverture :
    « La poésie, comme un coup de pied dans les... joyeuses.»
    On comprend pourquoi* à la vue de la carte ci-contre.

     

     

    * Ou comment, selon sa sensibilité.

     

    « Douce penséeÀ quoi tient le bonheur ? »

  • Commentaires

    1
    Dimanche 8 Septembre à 06:40

    Recevoir un coup dans les Pouilles témoigne d'un grand sens de l'hospitalité...

      • Lundi 9 Septembre à 23:54

        Bien que la côte des Pouilles soit desséchée.

    2
    Dimanche 8 Septembre à 07:18

    et l'ouverture de la chasse ?

      • Lundi 9 Septembre à 23:57

        La chasse ? Celle qu'on nous confie ?

    3
    Dimanche 8 Septembre à 11:03

    Gaspard pourrait pas miauler ça ?

    signé : chut !!!!

      • Lundi 9 Septembre à 23:58

        Tu vas le mettre en porte-à-faux.

    4
    yannick
    Lundi 9 Septembre à 06:28

    Chacun est le casse-couille de l'autre et ça, ça dépasse les burnes !

      • Mardi 10 Septembre à 00:00

        C'est surtout douloureux quand ça ne les dépasse pas.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :