• Yves Barré

    Dessin pour l'affiche du spectacle Des cailloux dans les godasses,, présenté par la Compagnie Les Caillasses. Deux pièces de Dario Fo et un monologue de Loïc Lappierre, Réseaux sociaux, dont l'ouverture a inspiré l'image :
    « Ce matin de 9 h 16 à 9 h 18 j'ai noué les lacets de mes chaussures.
    J'ai d'abord commencé par la droite puis ensuite la gauche.
    Je ne sais pas si c'est toujours ainsi, il faudra à l'avenir que je prenne des notes.
    Ah j'ai oublié, avant de nouer mes lacets j'ai enfilé mes chaussures blanches (car c'est dimanche). D'abord la gauche, puis la droite.
    [...]
    Désolé, encore un oubli, je manque décidément de méthode.
    Avant d'enfiler mes chaussures je me suis paré de magnifiques chaussettes à rayures blanches sur fond noir.»


    12 commentaires
  • Deux affiches retrouvées sur le net. (2011 et 2012)

    L'échelle, fabriquée à la main par un voisin, voilà près de quarante ans, rend toujours service et pas uniquement comme décor de théâtre.

    Compagnie Le Tal

    2 bancs 1 échelle

    12 commentaires
  • Vendredi c'est poésie

    Dans le même temps, la médiathèque exposera Carrés de l'hypothalamus, 15 dessins infographiques de ma souris et autant de poèmes écrits par Alain.
    Médiathèque Les Mots Passants, La Suze-sur-Sarthe, du 28 novembre au 9 décembre. Horaires d'ouverture ici.

     

     


    10 commentaires
  • Mamz'aile...

    Cette création sera donnée lors du spectacle cabaret qui viendra clore la 32e édition du festival du Printemps poétique de la Suze-sur-Sarthe, vendredi 9 juin 17.

    Tous renseignements sur le site des Amis des Printemps poétiques de la Suze


    7 commentaires
  • Mamz'aile

    Panne sèche. Las d'avoir poussé ma mobylette jusqu'aux faubourgs de la ville, je reprenais mon souffle quand, derrière le muret sur lequel je m'étais appuyé, une voix fluette m'interpella :
    – S'il-te-plaît, dessine-moi un oiseau.


    12 commentaires
  • Mamz'aile

    Des goûts et des couleurs, on ne dispute pas.
    À quoi, Voltaire répond :
    « On dit qu'il ne faut point disputer des goûts ; & on a raison, quand il n'est question que du goût sensuel, de la répugnance que l'on a pour une certaine nourriture, de la préférence qu'on donne à une autre : on n'en dispute point, parce qu'on ne peut corriger un défaut d'organes. II n'en est pas de même dans les arts ; comme ils ont des beautés réelles, il y a un bon goût, qui les discerne, & un mauvais goût, qui les ignore : & on corrige souvent le défaut d'esprit, qui donne un goût de travers. Il y a aussi des âmes froides, des esprits faux, qu'on ne peut ni échauffer, ni redresser ; c'est avec eux qu'il ne faut point disputer des goûts, parce qu'ils n'en n'ont point.»*

     

    Projet d'affiche non retenu.

     

     

    * Mélanges philosophiques, littéraires, historiques, etc.


    6 commentaires
  • Jean l'AnselmeCe poème était exposé à la Suze, pendant le Printemps poétique 2016. Au recto, le portrait de son auteur, Jean l'Anselme.*

    À propos, Blédina – qui met la Blédine en boîte –  encourage l’allaitement maternel au moins jusqu’aux 6 mois de l’enfant en accord avec les recommandations de l’OMS. En effet le lait maternel est l’aliment le mieux adapté aux besoins spécifiques des bébés.**
    À quel sein se vouer ?
    Vous imaginez, vous ! – supposition gratuite – un état s'enrichir de taxes sur le tabac, et dans le même temps, afficher sur les paquets de cigarettes : Fumer tue ?

    Pour en revenir à notre sujet, Vendredi, c'est poésie, à la médiathèque Les Mots passants, de la Suze-sur-Sarthe. Au programme : la poésie dans tous ses états.
    Vendredi 9 décembre, de 18 h 30 à 19 h 30.

     

    * Le portrait est visible ici.
    ** Source : Blédina


    14 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique