• Machine

     

    1° J'avais demandé une machine à friser les plumes d'autruche.

    2° On ne me fera pas croire que cette machine à margueriter est passée par la cheminée.

     

    Notes pour les sceptiques

    La première et unique machine à friser les plumes d'autruche est protégée par le brevet français n° 478965 (Le Courrier, 8 octobre 1919).
    La machine à margueriter, crépir et rebrousser est l'œuvre de MM. Allard-Ferré, père et fils, mécaniciens à Châteaudun (Le Génie industriel, 1867)
    Sources consultables sur le site gallica.bnf.fr.

    Quant à la déception : Over half of children have been left 'disappointed' by a Christmas present


    8 commentaires
  • Machine à bronzer

    Ne me remerciez pas, c'est cadeau !

     

     


    6 commentaires
  •  

    Chien

    Journal amusant, 18 décembre 1897 (source : gallica.bnf.fr)


    10 commentaires
  • Yves BarréMatière à poésie.
    C'est l'histoire d'une équipe de football qui enchaîne les défaites. Cependant, épreuve après épreuve, l'entraîneur trouve les raisons d'espérer :

     

    Un bon point
    On ne va pas baisser les bras
    Tous les points comptent
    Déçu, pas abattu
    Strasbourg trop fort
    Laissons le temps au temps
    Remis à notre place
    Nous allons nous en sortir
    On va finir par gagner
    Des sentiments partagés
    Il faut digérer tout ça, c'est une déception
    Inutile de se voiler la face

     

     

    Dessin du 14 avril 21
    acrylique sur papier


    8 commentaires
  • Robe

     

    Si c'est pas impudique !
    Voici une fable populaire de Pierre Lachambeaudie

       La Robe de l'Innocence

    Ayant perdu sa robe, on dit que l'Innocence
    En vain pour la chercher courut chez le Plaisir,
       Chez la Fortune et la Puissance.
    Qui la lui rapporta ? — Ce fut le Repentir.

     

    Source texte et illustration : gallica.bnf.fr


    8 commentaires
  • Noced'après carte postale ancienne : noce bretonne (source : gallica.bnf.fr)

     

    Ce sera la fête au village. Un spectacle en plein air, donné par une centaine d'acteurs et figurants, sur le thème de la Noce 1900.

    Pour en faire réclame, on a fait imprimer un prospectus qui énumère les recommandations suivantes :
    « – Le site ouvre à 13 heures... avant l'entrée en est interdite.
       – Le pique-nique est interdit sur le site du spectacle.
       – Il est interdit de fumer sur l'ensemble du site.
       – Les sièges, les glacières ou tous objets encombrants sont strictement interdits. »

    La noce, c'est pas l'union libre !

     


    8 commentaires
  • Ma mutuelle, harmonieuse mutuelle, m'écrit.

    Je reçois le 18 mai 22, son courrier daté du 12 avril 22. L'homme de la Poste aurait-il flâné en chemin ?

     

    Mutuelle

     


    6 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique