• Yves Barré

     

    À A.G.*

    En 1984, l'INSEE nous apprenait qu'en France, 1000 agriculteurs achetaient 1459 slips par an quand autant de cadres en achetaient 3695. **
    On ne connaît pas dans ces chiffres, la part des slips kangourous.

     

    * Merci à ce fidèle lecteur de s'être penché pour ramasser sur le sol cette liste de courses, au risque d'attraper un lumbago. Les initiales de ses nom et prénom ont été interverties pour préserver son anonymat.
    ** Nicolas Herpin, Liliane Kasparian, L'Habillement : dépenses et points de vente en 1984, INSEE (gallica.bnf.fr)

     


    8 commentaires
  • Yves Barré

    La fermeture de l'atelier n'entraîne pas la fin des activités artistiques. Voici une recherche esthétique autour du chiffre 4, déposée sur le bord de l'évier, par Pholcus, araignée aux longues pattes.


    15 commentaires
  • Oh ! ombien de marins, ombien de apitaines
    Vitor Hugo

    Vitor
    image chaîne L'Équipe 21

    Dans le vocabulaire du football, le poète est un joueur brutal qui ne fait pas preuve de délicatesse face à l'adversaire*.
    Le qualificatif ne s'applique sans doute pas au gardien de l'équipe de futsal portugais.

     

    * Baptiste Blanchet, Jean Damien Lesay, Le Dico du parler sport, Fetjaime, 2011


    6 commentaires
  • Libellule blessée par la pluie

     

     

    Le colis a été un peu brutalisé par la Poste qui l'a renforcé à longs traits de ruban adhésif après que la pluie a dilué les couleurs du dessin.
    J'ai monté le carton sur une toile peinte en vert, rajouté du rouge dans la fissure, fixé les couleurs et intitulé le tout : "Libellule blessée par la pluie". Ne restait plus qu'à partager la signature avec l'auteur du dessin.*

     

     

    Libellule blessée par la pluie
    2017, collage sur toile, 24 x 19 cm

    * On aura reconnu Onc Pa.


    13 commentaires
  • Élections législatives. Les médias s'accordent sur le terme raz-de-marée.

    « Le PS n'est pas vraiment mort, mais sa résurrection va prendre des années.» (Nathalie Saint-Cricq)*

    – S'il n'est pas vraiment mort, qu'il se relève et marche ! (le gendre de mes voisins)

    Résurrection
    Félix Auvray, La Résurrection de la fille de Jaïre, 1re moitié du 19e siècle (source : Joconde)

    * France 2, Le 13 H, 12.06.17


    11 commentaires
  • M. Valentin

    M. Valentin, roi des caoutchoucs et gabardines et son coupé-carrosse Voisin.

     

    Monsieur Valentin, roi des caoutchoucs et gabardines, doit sa fortune à la pluie qu'il faisait comme pas un.
    C'est sa fête aujourd'hui.
    Bonne fête M. Valentin.

     

    Les papibeverophiles ne manqueront pas d'ajouter à leur collection ce superbe buvard :

    Valentin

     

     

    Source photos : gallica.bnf.fr (1924) et delcampe.net
    Titre du billet emprunté à Serge Gainsbourg (l'Ami Caouette)

     


    6 commentaires
  • Le paticycle

     

    Le Paticycle.


    C'est un sport tout nouveau, qui, si la mode s'en mêle, peut prendre un vif essor. Il est en tout cas fort gracieux ; ses adeptes, n'évoquent-ils pas le souvenir de l'antique dieu : Mercure aux pieds ailés.


    Le Paticycle tient de la bicyclette et du patin à roulettes ; à chaque jambe l'on attache une tige portant une semelle d'aluminium, et une petite roue de 0 m 30 environ, tournant librement autour de son axe.


    Le pied du patineur est attaché sur la semelle ; la roue repose sur le sol. Elle est montée sur billes et garnie de pneumatique.


    Voici notre paticycleur armé de ses paticycles ; il lui reste à en apprendre l'usage ; ce n'est, paraît-il, pas très difficile, et c'est en tout cas sans danger ; la semelle sur laquelle repose le pied est en effet très voisine du sol, et la partie avant du pied reste libre et dégagée ; dès que l'on se sent sur le point de perdre l'équilibre, on reprend avec la pointe du pied contact avec le sol. En quelques séances, on trouve son équilibre, tout comme l'apprentissage du patin ou de la bicyclette.


    Le paticycle permet d'atteindre de bonnes vitesses : 18 à 20 km à l'heure sur bonne route ; mais il faut, à la façon des skieurs sur la neige, se munir de deux cannes à bouts caoutchoutés, pour pouvoir aborder les déclivités.

    En vente chez F. Leblanc, 18 rue Vernier, Paris (17e).

    Utilisation du paticycle



    Ce document (texte et images) est extrait de l'excellent site du Conservatoire numérique des Arts et Métiers (Cnum)


    5 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique