• Procès

    Jugement rendu au procès de Jean Cochon, garçon jardinier, accusé d'avoir eu et habitation et copulation charnelle avec une jument.

    « Convaincu d'avoir habité charnellement et détestablement avec la Cavalle mentionnée audit procès, pour raison de quoi et réparation desquels cas et crimes contre nature, ordonne que le dit Jean Cochon garçon jardinier sera pendu et étranglé à une potence qui sera pour cet effet plantée dans la halle et marché dudit bourg de la Rocheguyon, quoi fait, son corps et celui de ladite Cavalle préalablement assommée par l'exécuteur de la haute justice, jetés dans un feu qui sera allumé au pied de ladite potence, et leurs cendres jetées et semées au vent.»

     

     

    Source : Procès faits à divers Sodomites, jugés au parlement de Paris, tome 1, 1540-1692 (gallica.bnf.fr)


    6 commentaires
  • Abstinence & gourmandise

     

     

    ABSTINENCE
    Vertu qui consiste à s'abstenir des choses défendues par la morale ou la religion. On représente l'Abstinence par une femme qui se ferme la bouche avec la main, & de l'autre indique plusieurs viandes dont elle semble s'éloigner avec résignation.

    GOURMANDISE
    On peint ce vice sous les traits d'une femme excessivement grasse, qui se jette sur une table pour manger, avec avidité, les mets dont elle est couverte. L'emblême de la Gourmandise est un porc ; on l'aperçoit sous la table qui dévore une branche de chêne chargée de glands.

    - Voilà qui ne donne pas envie d'être gourmand.
    - Encore moins abstinent !

    Définitions et image sont tirées de Iconologie, ou Traité de la science des allégories en 350 figures gravées d'après les dessins de MM. Gravelot et Cochin, avec les explications relatives à chaque sujet par Charles-Étienne GAUCHER. (gallica.bnf.fr)


    12 commentaires
  • Le venin d'abeille pourrait guérir certains cancers, nous apprend le journal télévisé.
    Sur ce patient, un acupuncteur se sert du dard de l'abeille pour traiter des douleurs lombaires.

    France 3Copie d'écran. 19/20 de France 3, 19 novembre 2020

    Conclusion du reportage : Préserver les abeilles apparaît aujourd'hui plus fondamental que jamais.


    5 commentaires
  •  

    Chocolats suisses

     

    – Confiez-moi vos avoirs, disait cet habitant de l'autre pays du confinement.

    Chocolats suisses


    17 commentaires
  • Demandez le programme

     

     

    Le Palace

    Filles de joie : 11 h 15
    La bonne épouse : 17 h 30

    Le Rex

    La bonne épouse : 18 h 15
    Divorce club : 20 h 15


    8 commentaires
  • Je compte, parmi mes aïeux, un instituteur taupier.
    Fut-il aussi généreux envers sa patrie que son confrère en tauperie*, le citoyen Soutif, sujet de la lettre élogieuse suivante ?

     

    La Souterraine, le 13 avril 1793,
    l'an II de la République française

     Taupe

    Citoyens,

    Nous nous empressons de vous faire passer un assignat de 5 livres qui nous a été remis par le citoyen Soutif (Jacques), pour être employé à l'acquittement des charges de la République.

    Ce particulier, qui n'est qu'un pauvre taupier, s'est privé avec la plus grande satisfaction d'une portion du fruit de ses sueurs pour la consacrer au bien général. Il serait à désirer qu'à son exemple, les vrais amis de la République se déterminassent à faire de tels sacrifices, et ce en proportion de leur avoir. Il serait alors bien plus facile de subvenir aux besoins pressants de la nation. Nous aurons soin de rendre public, autant qu'il sera possible, l'acte généreux d'un sans-culotte, afin de réchauffer ou au moins, d'entretenir l'amour patriotique de ses semblables.

    Nous vous envoyons aussi ci-joint un extrait de l'acte de remise du citoyen Soutif.

    Les citoyens administrateurs et procureur syndic du district de la Souterraine.

     

    * « On peut gagner gros dans la tauperie.» (René Bazin, Ma tante Giron)
    Source lettre et illustration : gallica.bnf.fr. Dessin de Buvée


    14 commentaires
  • Cham

    Dessin de Cham, illustrateur et caricaturiste du XIXe siècle.

    Titre du billet emprunté à Jacques Prévert.
    À propos de Paroles, Emmanuel de M. écrivait, dans un avis déposé sur un site de vente par internet*. :
    « Ce livre m'a profondément choqué. Je ne pensais pas y trouver une telle haine contre l'église catholique. Il est parti à la poubelle.»

    * Attendons la réouverture des librairies.


    8 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique