• Yves Barré

    À Saint-Céneri (11 & 12 septembre), j'exposerai les toiles de la série À force d'avoir, on n'est plus rien.

     

    Celle-ci ci-contre a inspiré les propos suivants à Yannick :

    Pour les adultes :
    Ça m'apprendra à mettre des culottes bouffantes.

    Pour les ados :
    Les fake news, ça me scie les pattes !

    Pour les enfants :
    Où allez-vous mes petits pieds d'amour ?

     

     


    14 commentaires
  • Yves Barré

    À Saint-Céneri (11 & 12 septembre), j'exposerai les toiles de la série À force d'avoir, on n'est plus rien.

     

    Quelques toiles ont inspiré Yannick. Soucieux d'universalité, il s'adresse à tous les âges. Ainsi, pour À force d'avoir n° 38 (ci-contre), il écrit :

    Pour les adultes :
    Marche arrière ou marche avant, le frein à main, pas pour les chiens !

    Pour les ados :
    Le cul des filles, c'est pas pour marquer des paniers !

    Pour les enfants :
    Mes pommes, c'est pas ta compote !


    6 commentaires
  • Alain, lecteur fidèle qui ne fait pas les choses à moitié,
    m'adresse cette photo d'un poirier remarquable qui,
    lui non plus, quand il fleurit, ne fait pas les choses à moitié.

    Poirier remarquable
    Photo et texte : Alain Goosz

    J'ai profité de ce bel envoi pour relire Poirier proche
    de l'ami Jean-Claude Touzeil, aux éditions Le chat qui tousse.

     


    12 commentaires
  • Yves Barré

    Linogravure imprimée sur toile de lin. Étude de faisabilité, pour répondre à une demande de Anne-Élisabeth.

    Anne-Élisabeth façonne à la main tous types de livres et restaure les ouvrages anciens.
    Son site (en construction) : Atelier Théus.

     


    12 commentaires
  • Yves Barré

    Sur l'image de la femme et du chat, Yannick m'en conte une bonne que je vous invite à partager.

    « Il y avait une fois un roi qui aimait passionnément une princesse ; mais elle ne pouvait pas se marier, parce qu'elle était enchantée. 

    Il s'en fut consulter une fée, pour savoir comment il devait faire pour être aimé de cette princesse. 

    La fée lui dit :

    – Vous savez que la princesse a un gros chat qu'elle aime beaucoup ; elle doit épouser celui qui sera assez adroit, pour marcher sur la queue de son chat. »

     

     

    Variation sur Woman & cat


    8 commentaires
  • Yves BarréYannick rebondit sur la Petite suite pour L.D.

    « Tes mots à propos de ton idée picturale "la mer se retire", puis un coquin sur le blog de dire "une femme se déshabille" m'ont donné l'idée d'écrire ce qui suit :

    Lignes d'horizons !

    Elle retire la transparence du vent qui la remue.
    Elle renonce aux nuances vert-bleu de ses couleurs.
    Elle ôte ses écumes de blanches cotonnades.
    Elle enlève toutes les rondes plissures de ses vagues.
    Il ne reste plus rien d'elle sinon une ligne encore trempée de sel.

    Alors qu'elle disparaît, un enfant dit :
    "Elle est partie dormir dans les nuages avec le soleil !"

    Et un mec qui connaît les choses annonce en regardant l'horizon :
    "C'est marée basse !" »



    4 commentaires
  • Ça lui aurait coûté, à Monsieur de La Fontaine, une fable sur la corneille, quand il en a donné trois au corbeau tout aussi noir  ?

    Emmanuelle Brisset
    Corneille, 2019, gravure sur ardoise d'Emmanuelle Brisset, 17,5 x 25 cm


    12 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique