• Yves Barré

     

    Quelque chose de frais pour l'été.

     

    Retirant le chemisier
    juillet 2019, aquarelle et collage sur papier, A3


    6 commentaires
  • Yves Barré

     

    à A. qui me touche quand
    elle parle de mes œuvres

     

    D'une peinture qui tentait de se faire oublier dans un recoin de l'atelier, il ne reste que deux liserés et une déchirure rouges.
    Les grattages, remords, repentirs, repeints de Claude Lantier dans L'Œuvre de Zola – lecture du moment – ont décidé ma main à reprendre pinceau et couteau, afin de renvoyer au néant des couches inférieures, le sujet – historique ! – qui me laissait insatisfait.

    On se dirigerait désormais vers un paysage. Normand.

     


    6 commentaires
  • Yves BarréNuit & jour, paysages peu différents, 2019, acrylique sur toile, 2 fois 46 x 38 cm


    6 commentaires
  • Détail
    Nuit & jour, paysages peu différents, hors cadre

    Le photographe ne pourra arguer d'une  vitesse excessive du tableau pour expliquer ce cadrage manqué. Notons qu'on a toutefois un aperçu du titre et de la couleur dominante.
    En attendant, ici, tout est mis en œuvre pour que l'œuvre, précisément, soit visible dans un prochain billet.


    8 commentaires
  • Yves Barré

    Paysage entre deux saisons
    2019, acrylique sur toile, 100 x 81 cm

     

    Ce paysage sera exposé au Puls'art, du 30 mai au 2 juin.

    cliquer pour agrandir

     


    8 commentaires
  • Yves Barré

     

    Pour voir midi à sa porte, faut-il que la porte soit ouverte ou fermée ?

     

    Paysage à midi au soleil,
    2019, acrylique sur toile, 100 x 81 cm

    Ce paysage sera exposé au Puls'art, du 30 mai au 2 juin.

    cliquer pour agrandir

     


    6 commentaires
  • Yves Barré

    Paysage avec deux choses mouchetées
    2019, acrylique et collage sur toile, 55 x 46 cm

     

    Ces deux choses mouchetées auraient plu à ce professeur d'hippologie* qui, traitant de la robe des chevaux, s'intéressa aux mélanges inégaux de poils de différentes couleurs. Il décrivit le pommelé, le moucheté, le tigré, le truité, le truité et moucheté, l'herminé, le neigé, le tisonné ou charbonné, le zébré, le zain, le rubican, l'aubérisé, le vineux ou rouanné, le bordé, le grisonné.

     

    * Cours d'hippologie à l'usage de MM. les officiers de l'armée,
    par A. Vallon, tome 1, Paris, 1874. Source : gallica.bnf.fr


    6 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique