• Yves Barré

    Pour respecter scrupuleusement l'instruction spéciale du 30 octobre 1901 du Ministère de la guerre, "l'emplacement destiné au chevalet doit avoir été reconnu minutieusement."
    C'est fait !

    Sur le chevalet :
    Paysage, rue de la Doigtée, en cours (16 janvier).

     


    8 commentaires
  • Yves Barré

     

    Résumé du billet précédent.
    Une journaliste s'enquérait du titre énigmatique d'une peinture en cours d'exécution. On lui répondait d'une manière lapidaire.
    – Les  lectrices allaient-elles en rester sur leur soif ?
    Les lecteurs sur leur faim ?
    – Oui.

     

     

    Mur 61.48.71, 2019, acrylique sur toile, 46 x 38 cm

     

     


    6 commentaires
  • Mur

    Yves Barré

     

    Mur 61.48.71
    acrylique sur toile, 46 x 38 cm

     

    Retour à la peinture avec cette toile en cours d'exécution.

    La journaliste :
    – 61, 48, 71... Ces chiffres ont probablement un sens pour vous ?
    – Oui.

     


    10 commentaires
  • La toile suivante est inspirée – copiée – d'une photo de Françoise*.
    Quand l'idée même ne me serait venue, elle n'hésite pas à partager l'image rectangulaire selon la médiatrice du côté le plus long, distribuant ainsi deux rectangles de surface identique, de couleurs vives – bleue et jaune – qu'une tache de forme indéterminée vient rompre.

    Yves Barré
    Partage, d'après une photo de Françoise Bonnel, 2018, huile sur toile, 22 x 33 cm

     

    * Sur son blog A comme photésie.


    10 commentaires
  • Yves BarréPaysage avec point noir, 2018, acrylique sur toile,

    Je ne saurais trouver titre plus précis. Il y a point, c'est indéniable ; noir, indéniable itou.


    10 commentaires
  • Yves Barré

    Quinze jours sans toucher le pinceau – je parle ici de l'instrument du peintre, l'outil quoi ! – et je me laisse attendrir par une huile suave et odorante, plaisante à étaler. Il en résulte cette toile, pas laide certes, mais loin de l'intention première.

     

    Paysage au champ nu, 2018, huile sur toile, 55 x 46 cm


    10 commentaires
  • Yves Barré
    Boxeurs, 2018, huile et acrylique sur papier Montgolfier, 65 x 50 cm
    Atelier 9 novembre

    Les linos Vallée du Douro (billet du 2 novembre) sont toutes gravées depuis la veille. Sur le seuil de l'atelier, j'ai le projet de travailler des images de chorégraphes.
    J'allume le poêle, prépare papiers et peintures. Et, j'ouvre le carnet de croquis... sur des notes du gala de boxe d'Alençon.
    Ce sera une autre danse. Va pour le noble art !

    Musique : La Boxeuse amoureuse d'Arthur H

     Yves BarréBoxeurs, détail

     


    12 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique