• Yves Barré
    Boxeurs, 2018, huile et acrylique sur papier Montgolfier, 65 x 50 cm
    Atelier 9 novembre

    Les linos Vallée du Douro (billet du 2 novembre) sont toutes gravées depuis la veille. Sur le seuil de l'atelier, j'ai le projet de travailler des images de chorégraphes.
    J'allume le poêle, prépare papiers et peintures. Et, j'ouvre le carnet de croquis... sur des notes du gala de boxe d'Alençon.
    Ce sera une autre danse. Va pour le noble art !

    Musique : La Boxeuse amoureuse d'Arthur H

     Yves BarréBoxeurs, détail

     


    12 commentaires
  • Yves Barré

     

    Une recherche pour l'ami qui a fait appel à un ami a remis en lumière ce numéro d'Équisol, revue interne des amis (amis de l'ami qui a fait appel...) de Donner à Voir.

    Ce n'est pas le numéro recherché, néanmoins ces rayures étant fort seyantes, j'en partage la vision.

     

     

    Liseuse, 1997, pastels à l'huile sur papier

     

     


    8 commentaires
  • Yves Barré

     

    Chêne-liège au bord d'un sentier à Comunhas (Portugal).
    Acrylique sur toile. Collection privée.

     

     

    Le chêne liège qui a posé pour cette toile a été écorcé en 2014 (ce qu'indique le chiffre 4 peint sur le tronc). Il lui faudra 9 ans pour reconstituer une écorce et se faire écorcher à nouveau.

    Pour les curieux, curieuses, tout sur la récolte du liège sur le site du groupe Amorim France.

     


    16 commentaires
  • Yves Barré

    Je n'ai pas refermé le Dictionnaire comique, satyrique, critique, burlesque, libre et proverbial de Le Roux.

    Quand mon Petit Larousse (1972) propose tristement : « Copulation.  Accouplement d'un mâle et d'une femelle », le savoureux dictionnaire comique se lâche :

    Copulation. Vieux terme qui s'emploie dans le burlesque, & signifie l'action qui donne des citoyens à un État.
         Maint Auteur antique & récent,
         Bien instruit en toute doctrine
         Soutient que la goutte descend
         De copulation divine,
         Et que de Bacchus & Ciprine
         Naquit un enfant maupiteux.
         Mais nonobstant cette origine,
         C'est pauvre chose qu'un goutteux.
                                (Conrart)

     

    Le tableau ci-contre a pour titre Désir du chien. Ne pas demander ce qu'il vient faire dans mon nœuvreû complait*. Je n'ai pas la réponse.

     

    * Emprunt à Boris Vian


    12 commentaires
  • Yves BarréAtelier, 19 août 2018

    Mes visiteuses, se pliant aux différentes postures de mains,  jouent les critiques d'art* :
    – Celle que tu as dessinée, là, à droite, est dans une position impossible à tenir...
    – C'est un raccourci !

    * Art est un bien grand mot, mais je n'en ai pas d'autre.


    15 commentaires
  • Yves BarréPour trois poèmes de Chantal Couliou, 2018, acrylique sur toile, chacune 30 x 30 cm

    Deux toiles peintes pour accueillir trois poèmes de Chantal Couliou. On peut voir comment les espaces réservés aux textes ont présidé, en même temps qu'une unité de décor, à la construction des toiles.

    Yves Barré

     Cartes-poèmes aux éditions Donner à Voir.


    11 commentaires
  • Yves Barré
    juillet 2018, acrylique sur toile, 2 x 20 x 20 cm – Collection privée

    Ce diptyque fait suite à un entrefilet paru dans le Canard enchaîné du 11 juillet.

    « En réaction à l'interdiction faite aux homosexuels de manifester en Russie, les militants LGBT ont dévalisé les boutiques de maillots de foot. En portant ceux des équipes de l'Espagne (rouge), des Pays-Bas (orange), du Brésil (jaune), du Mexique (vert), de l'Uruguay (bleu) et en se faisant prendre en photo les uns à côté des autres, ils ont reproduit la bannière arc-en-ciel, symbole de ralliement des homos du monde entier. Poutine a dû adorer.»


    6 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique